Poursuivi par deux femmes pour ‹‹Escroquerie››: Le prévenu Madani Dia a été mis en liberté provisoire

82
 Récemment poursuivi pour ‹‹escroquerie›› par Mme Fall Mariama Barry , les responsables de l’hôtel residence Kipé et l’hôtel Havana, le  prevenu Madani Dia, secrétaire exécutif de la plateforme de concertation du secteur privé-Guinéen, en détention depuis quelques semaines à la prison Centrale de Conakry, s’est présenté à nouveau  le jeudi dernier devant le Tribunal de première Instance de Dixinn.
Selon nos  informations,le prévenu Madani Dia, secrétaire exécutif de la plateforme de concertation du secteur privé-Guinéen est poursuivi à cause de 2000 Euros de Mme fall,70.000.000 GNF de l’hôtel Havana et 59.850.000 GNG de l’hôtel résidence Kipé.
A l’entame des débats le jeudi dernier, l’avocat de  la partie  civile a fait savoir que sa cliente,Mme Fall Mariama Barry a été victime d’une ‹‹Escroquerie›› par la personne du prévenu.‹‹ M.Madani Dia a demandé à ma cliente de lui prêté un montant de 2000 Euros tout en lui signifiant que celle ci allait être remboursée  dans deux jours avec des intérêts de 3000 Euros.C’est pourquoi nous  demandons des dommages et intérêts dans ce dossier M.le président du Tribunal››, a expliqué l’avocat de Mme Fall Mariama Barry.
Par rapport aux deux autres dossiers, l’avocat  a demandé le tribunal pour le paiement  des dommages et intérêts,au titre de réparation des infractions, selon lui.
Prenant la parole, l’avocat du prevenu a fait savoir que son client n’a jamais escroqué Mme Fall Mariama Barry.‹‹Mme Fall,est une collaboratrice de M.Dia depuis un bon moment.C’est pour  cette bonne  relation qu’il a demandé à cette dame de lui preté de l’argent pour faire des affaires et si sa marche qu’il allait lui accordé des intérêts de 3000 Euros avec  les 2000 Euros qu’il lui a prêté, mais malheureusement l’affaire n’a pas marchée  pour des raisons….››, a déclaré l’avocat du prevenu.
Avant de demander  la requalification des faits parce que son client n’a pas ecroqué Mme Fall,dit-il.
Le  président du Tribunal donnant la parole au procureur pour sa réaction, ce dernier à son tour demandé la requalification des faits  et la mise en liberté provisoire du prévenu (Madani Dia).
Dans les débats ,l’avocat de Mme Fall a insisté sur  les  faits en signifiant  que c’est de ‹‹l’escroquerie›› dont sa cliente a été victime et a demandé à M.Dia de payer à Mme Fall, un dommage et intérêts de 20.000.000 GNG,au titre des dépenses que cette dame avait engagées  dans ce dossier.
Pour répondre aux parties,le président du Tribunal  Me Charles Wrigth, a déclaré  dans le dossier qui oppose M. Dia et Mme Fall, qu’il maintien  d’abord le mot ‹‹escroquerie›› jusqu’à la fin  des debats.‹‹pour les deux  autres dossiers (hôtel Havana et l’hôtel résidence Kipé)  je demande la  requalification des faits mais pour le dossier Mme Fall je maintiens le mot ‹‹escroquerie››.
Sur la demande de mise en liberté provisoire du prevenu,il a dit:‹‹ Je libère M.Dia à cause de son avocat  mais pas à cause de lui.Je le libère pour qu’il puisse partir prendre  ses bagages  pour libérer  la chambre des gens  qu’il a occupé durant  un bon moment sans payer  les factures››
Au terme des débats, l’avocat de M.Dia a fait savoir que son client va entamer des démarches pour pouvoir rembourser les montants de Cinquante Neuf millions huit cent cinquante mille francs Guinéens (59.850.000 GNF)de l’hôtel résidence Kipé et les soixantes  dix millions de francs Guinéens (70.000.000 GNF) de l’hôtel Havana.
A noter que  M.Dia a déjà versé à Mme Fall Mariama Barry un montant de 20.000.000 GNF depuis la semaine dernière.
Affaire à suivre..
Sylla Ibrahima Kalil pour www.conakrynews.org 625444534

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here