Probable 3ème mandat d’Alpha : « c’est la dictature de la majorité qui compte évidemment », selon Cheick Tidjane Traoré

11154

 L’honorable Cheick Tidjane Traoré, conseiller communal à la commune de kaloum, président du Mouvement pour la République et membre allié à la mouvance présidentielle, a accordé cette semaine une interview exclusive à notre rédaction. Au cours de laquelle, l’ex député du PUP  s’est largement exprimé son avis sur un éventuel troisième mandat d’Alpha Condé en 2020.

D’entrée de jeu, L’honorable Cheick Tidjane Traoré a indiqué que l’objectif de la COPAM  est de magnifier au haut et fort les acquis de développement posés par le chef de l’Etat pendant ses huit ans de règne que le pays a connu sur le plan socio-économique.

«Concernant la cérémonie de la COPAM  qui s’est déroulée au palais du peuple la semaine dernière, je pense que le cas  du troisième mandat n’était pas à l’ordre du jour, Mais plutôt, on militait pour une  ouverture d’une nouvelle constitution  pour que nous passions à une 4ème République », a précisé notre interviewé.

Selon lui, « le troisième mandat hante aujourd’hui tous les esprits, alors que le Pr Alpha Condé est encore au pouvoir jusqu’au 10 décembre 2020 ». Car, dit-il ;  « on a plus d’une année encore  et avant les présidentielles, tout le monde a tendance à aller aux législatives alors que notre constitution actuelle a beaucoup de faiblesses ».

« J’ai un seul élément que je peux par exemple vous  évoquer. Tout le monde a vu le succès que les listes indépendantes ont eu aux communales et, figurez-vous bien que la loi permet d’être député-maire, il n’y a pas la possibilité pour une personne qui a gagné sur une liste indépendante d’être candidat aux législatives  dans la mesure où la loi n’y le permet pas. Ça, c’est une injustice qui doit être réglée dans la constitution », a déclaré l’inconditionnel militant du RPG Arc-en-ciel.

Poursuivant, il a ensuite conclu que « tout le monde se cantonne sur la possibilité pour le Pr Alpha Condé d’être élu pour une troisième fois,  si la nouvelle constitution lui permettait. Sachez que  c’est la dictature de la majorité qui compte évidemment.. Donc, une manière de vous dire que  la tendance pourrait changer d’ici 2020 ».

Interview réalisée par Léon Kolié  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here