Procès des communicants des Partis politiques : Sékou Koundouno indexe une main noire dernière cette affaire

71813

Des communicants du  RPG et de l’UFDG devraient comparaitre pour un jugement  mercredi au tribunal de Première Instance de Kaloum suite à une plainte du Balai Citoyen pour des propos qualifiés de dangereux pour la cohésion nationale et la paix. Mais malheureusement l’audience n’a pas eu lieu.

Dans un point de presse tenu  ce jeudi 20 décembre, à Conakry par la cellule balai citoyen. Remontez contre les personnes qui sont derrières le  procès des communicants des deux partis politiques de notre pays. Par ailleurs, cette plate-forme de la société civile guinéenne dont le coordinateur général, relève déjà des changements intervenus dans ce dossier judiciaire.

Selon le coordinateur de la cellule Balai Citoyen, Sékou Koundouno, « Nous sommes arrivés sur les lieux à 9h. À notre fort étonnement, notre avocat s’est rendu compte que le juge qui s’occupait du dossier, a été changé, le président du tribunal également. Alors que la forme voudrait, qu’avant tout acte dans cette affaire, la loi voudrait que les deux camps soient informés, » dit-il.

« On a rencontré le juge qui s’occupait auparavant du dossier. Il nous a confié qu’on lui a intimé l’ordre de rendre le dossier », a expliqué Sékou Koundouno, avant de regretter et condamner, plus loin, le fonctionnement de l’appareil judiciaire.

Pour le coordinateur de la Cellule Balai Citoyen, qui entend aller jusqu’au bout dans cette affaire. Et il promet que la justice sera rendue, quel que soit le temps que ça prendra.

« Ce que nous avons constaté hier, c’est une immixtion claire, une injonction d’une main noire qui serait venue d’ailleurs. Cette affaire, ça prendra le temps que ça prendra, au prix de ma vie, mais la justice sera rendue. Le Balai Citoyen fera en sorte que justice soit rendue », a conclu le patron.

Auteur : Sana Sylla. 625.480.252

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here