Projet Energie de l’OMVG: 31 jeunes guinéens bénéficient un contrat de travail

0
85

L’Organisation pour la Mise en Valeur du Fleuve Gambie (OMVG) a signé le lundi 16 avril à Conakry, un contrat de travail  avec 31 jeunes cadres guinéens. Des jeunes qui serviront dans le Comité National de Suivi (CNS) et les Comités Locaux de Coordination et du Suivi (CLCS) du projet.

Cette cérémonie a été présidée par le ministre de l’Energie et de l’Hydraulique, Cheick Taliby Sylla, en présence des ministres de l’Habitat et de la Ville, Dr. Ibrahima Kourouma, de l’Environnement, Madame Assiatou Baldé, ainsi que plusieurs autres invités.

Dans sons intervention, M. Lansana Fofana le Haut-commissaire de l’OMVG dira que, Ces jeunes serviront dans le comité national du suivi (CNS) et les comités locaux de coordination et de suivi (CLCS) du projet Energie de l’OMVG en Guinée (interconnexion et Sambangalou)».

Pour lui, le Projet Energie de l’OMVG comprend un réseau d’interconnexion de 1 677 km de lignes HT 225 KV, quinze postes HT/MT dont quatre en Guinée et de deux centres de commande à Kaléta et à Sambangalou, d’une capacité de transit de 800 MW en boucle et disposant de 36 paires de fibres optiques pour les télécommunications.

« Son coût est environ 722 millions de dollars us entièrement financés par les partenaires techniques et financiers et les Etats membres de l’OMVG. Ce projet comprend également un aménagement hydraulique (AHE) multi-usages de Sambangalou, d’un coût environ, de 380 millions d’euros, d’une puissance de 128 MW et d’un productible annuel de 402 GWh. Il permettra également l’irrigation de 90 000 ha de terres dans le bassin versant du fleuve Gambie. », Explique t-il

De son côté, le ministre de l’Energie et de l’Hydraulique, Cheick Taliby Sylla, la signature de ces contrats démontre l’engagement de l’OMVG à réaliser ce projet, incluant la problématique de l’emploi en Guinée.

«Je voudrais vous inviter, chers candidats, à bien vous concentrer sur votre mission et ainsi vous approprier de fructueuses expériences dans la mise en œuvre des projets transfrontaliers au terme de vos contrats, partie du vivier national important dans la gestion et la mise en œuvre des futurs projets régionaux structurants », a invité le ministre de l’Energie.

« L’OMVG va relier les réseaux électriques des quatre pays membres de l’OMVG et ceux de l’OMVS, de Transco Côte d’Ivoire, Libéria, la Guinée et la liaison Guinée-Mali. Ce projet s’inscrit parfaitement dans le cadre des stratégies nationales de réduction de la pauvreté à travers l’accès des populations à l’énergie moderne à faible coût. », Conclu le ministre de l’Energie

Auteur : Sana Sylla

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here