Retard de paiement de la subvention à la Presse : les associations n’en peuvent plus et dénoncent…

71643

Suite au retard exagéré de paiement de la subvention de l’Etat à la presse privée pour  l’année 2018, les responsables des associations professionnelles  des médias ont  haussé haut et fort à travers un point de presse tenue  à la maison commune des journalistes sise à Coléah.

Dans son intervention, le président de l’AGUIPEL, Amadou Tham Camara a indiqué devant un parterre de journalistes que  les conférences qui se font à la maison de la presse, génèrent un revenu de quinze millions (15.000 GNF), par mois. « Et, rien que le loyer, C’est vingt millions (20.000 GNF). Donc, les dettes qui se sont accumulées, tournent au tour de deux cent douze millions de francs guinéens (212.000 Gnf) », a-t-il dit..

« Pendant ce temps, la subvention est bloquée et les dettes ne font que s’accumuler. C’est pourquoi, il faut prendre des mesures. Et, donc si rien n’est fait, nous sommes obligés de fermer », a noté le conférencier.

«La subvention qui était à trois milliards cinq cent millions (3500.000.000 GNF), a rechuté, contre toute attente aujourd’hui à trois milliards de francs guinéens (3.000.000.000 GNF). Je dis, ici, que le moment est grave pour la presse. Nous ne savons pas s’il y a encore une volonté manifeste de bâillonner la presse », a signalé le président de l’AGUIPEL.

L Kolié I

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here