Santé: la Guinée entend réduire le taux de mortalité infantile et néonatale

9729
African mother with baby girl, location Mmankgodi village , Botswana

Réduire la mortalité infantile et néonatale en Guinée, une préoccupation majeure du gouvernement. A Conakry, une rencontre de deux jours vient de réunir les acteurs de la santé maternelle, de la société civile, des cadres du ministère de la santé et de l’hygiène publique en vue de coordonner des interventions en Santé de la reproduction.

Le renforcement de la santé de la reproduction, réduire les mortalités infantiles et néonatales, sont entre autres, des ambitions qu’affiche le gouvernement de la 3èmeRépublique.  C’est  pour matérialiser cette action, que le ministère de la Santé et de l’Hygiène publique, réunit des acteurs du système sanitaire autour des interventions en Santé de la reproduction

Pour la Directrice générale adjointe de la santé maternelle, ces deux jours de rencontres ont permis aux participants de passer des interventions planifiées au niveau de chaque acteur et comment trouvé des sources de financement pour la viabilité des actions sur le terrain.

La rencontre a aussi été une occasion de revoir quelques manquements observés souvent à l’endroit de certains agents de la santé notamment, l’erreur dans la mise en œuvre d’un traitement, l’oubli d’une pince hémostatique dans le corps, d’où l’appui des partenaires techniques et financiers auprès du département de tutelle.

La mortalité infantile et néonatale, n’est pas seulement une injustice sanitaire mais, c’est aussi une injustice sociale car, le droit à la vie est un droit fondamental de la personne humaine. Un défi que le ministère de la santé, compte atteindre.

rtg koloma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here