Sidya Touré confie à Me Alfred Mathos : «En 2010, j’étais avec Cellou pour qu’on dise que j’aime les peulhs… »

0
207

A cette période des élections communales prévues le 04 février 2018  dont  les campagnes électorales ont été autorisées ce vendredi, 19 janvier 2018 sur toute l’étendue du territoire national suite à un acte présidentiel pris par le président Alpha Condé. L’alliance UPG-UFR se renforce sur tous les fronts pour confronter copieusement ces élections communales.

A cet effet, lors d’un entretien accordé ce vendredi, 19 janvier 2018, à  notre rédaction, le successeur de feu Jean Marie Doré de l’UPG, Me Alfred Jean Mathos a indiqué que lors de sa récente rencontre avec  le président  de l’UFR, Sidya Touré, ce dernier lui a confié : « En 2010, j’étais avec Cellou pour qu’on dise que j’aime les peulhs et, 2015 avec Alpha Condé, afin également qu’on dise que j’aime les malinkés.  Je pense que c’est la bonne manière politique  de réussir mon pari de 2020 ».

Poursuivant ses propos, le président de l’UPG, Me Alfred Jean Mathos a également déclaré que le  leader de l’UFR a ensuite dit qu’il applique cette méthode politique pour mieux affronter les élections présidentielles de 2020 dans le but d’être  le prochain locataire de Sékoutouréyah.

«Quant  tu te retrouves  parmi les aveugles, fait le semblant aussi d’être aveugle  pour être en position de frappe politiquement », a confié Sidya Touré à Me Alfred Jean Mathos lors de leur rencontre.

Léon Kolié

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here