SIGNATURE DU PROTOCOLE REPORTEE : Aboubacar Soumah n’en revient pas

18224
Dans le but d’une sortie de crise dans le système éducatif guinéen  qui perdure depuis près de trois mois, avec la médiation du ministre conseiller spécial à la communication  du chef de l’Etat, un protocole d’accord devrait être signé ce mercredi entre le Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs et le Gouvernement, mais contre toute attente, …la signature tant attendue, a été reporté sine die.
Ne pouvant pas garder son calme,  le secrétaire générale du SLECG, Aboubacar Soumah s’est prononcé largement devant les enseignants réunis au palais du peuple, déclarant  qu’il ne comprend pas  » pourquoi la signature de l’accord va de report en report ? ».
Remerciant ses compagnons grévistes pour leur patience, il ajoute: « Nous allons prendre ce mal comme sacrifice. Nous nous sommes inscrits dans une dynamique de combat pour l’amélioration de nos conditions de vie et de travail’’, a indiqué le syndicaliste à une foule d’enseignants.

Cependant, le leader syndical dit également ne comprendre l’attitude du gouvernement qui, depuis 72 heures, était disposé à signer le protocole

 »Nous nous sommes entendus. Aujourd’hui, nous nous posons la question de savoir pourquoi chaque jour, ce même gouvernement remet à demain la signature dudit accord !?’’. s’est inquiété Aboubacar Soumah.
Il a aussi noté que la commission dirigée par l’USTG était au ministère du budget pour un calcul de simulation. « On nous a par la suite informés qu’il faut passer à la saisie et la multiplication, puis présenter le document au Premier ministre’’.
JMI

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here