SOTELGUI : « J’ai trouvé une société en faillite et en liquidation judiciaire », dixit Oumar Said Koulibaly, DG Guinée Télécom

0
6845

Lors  du lancement officiel des activités de l’ONG Génération Consciente Conakry ce vendredi,  03 Août à la maison de la presse à Colèah, le Directeur de Guinée Télécom, ancienne SOTELGUI était invité.  A  la  réponse de la question d’un confrère relative à la relance des activités de la  Société de Télécommunication de Guinée (SOTELGUI), M. Oumar Said Koulibaly a indiqué qu’il a hérité une société qui était déjà en faillite.

« Avant de poser la question aujourd’hui, pourquoi elle tarde à se réveiller mais, pourquoi elle s’est éteinte ? Elle était unique opérateur en Guinée. Je pense que, par fois nous fuyons tous à notre responsabilité. Quand je venais en vacances à Paris, je voyais en rooming, des numéros guinéens  en France, appelé partout dans le monde avec des guinéens. Ça n’a interpelé personne, » indique t-il.

Pour lui, a l’époque, il n’y avait pas un guinéen qui n’avait pas connu une cabine clandestine en Guinée. « Est-ce que, quelqu’un l’a dénoncé un jour? Est-ce que, quelqu’un s’est levé pour dire que,  ce n’est pas normal qu’on soit en clandestin. Sinon, on va droit au mur. Alors que, l’Etat c’est nous tous, » dit-il Oumar Said Koulibaly, Directeur Général de Guinée télécom.

En ce qui concerne la SOTELGUI, en tant que telle, M. Koulibaly dit ceci :

« Je suis venu trouver une entité qui était en faillite et quasiment en liquidation judiciaire. Donc, il fallait continuer ce processus  et la dette était beaucoup plus élevée  que les actifs de l’entreprise. Donc, qu’est-ce qu’il fallait faire ? Il fallait convaincre d’abord l’Etat à reprendre les dettes, créer une nouvelle entité juridique, transférer à cette entité les actifs à cette entité juridique.»

Pour finir il dira que,  le processus de relance pour certains, c’est très facile à le dire.

« On pense que ça se fait en un jour alors que, c’est un processus extrêmement long. D’abord, il faut faire appel à un commissaire, qui va statuer sur les actifs et sur les passifs. Cela nous a pris un an et l’année dernière au mois de septembre,  quand on a fini ce processus de réconciliation  et comparaison, l’Etat a repris les passifs et les actifs qui ont été transféré à une autre entité, » conclu  M. Koulibaly.

Auteur : Sana Sylla 625.480.252

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here