Stop: la haine contre Zénab Dramé – Nabaya ne passera pas

425

Pour quoi tant de haine contre Zenab Dramé, cette jeune dame ministre qui fait la fierté de la junte féminine.

Elle vient d’être bombardée ministre de l’Enseignement Technique de la Formation Professionnelle et de l’emploi.

Cette perle prête son visage au renouvellement des générations et de la féminisation de l’administration que le président ALPHA Condé ne cesse de promettre aux guinéens.

Désormais, sur ses épaules, repose  la lourde tâche de piloter ce département stratégique. Cependant, pour ceux qui connaissent cette jeune dame aux ambitions d’acier et avec un franc – parler légendaire, elle n’a jamais eu peur des défis.

Car, pour preuve, elle n’a pas attendu être ministre pour briller de ses milles feux. C’est au ministère de l’Agriculture en passant par celui de la Santé où elle a occupé les fonctions de DAF que son talent va éclore et que sa carrière prend avec éclat l’ascension pour devenir ce qu’elle est aujourd’hui.

Certes, à l’instar de tant d’autres, elle n’est pas spéciale, oui mais elle n’est pas aussi inexpérimentée  comme le vociférent çà et là comme une poux au soleil, ses adversaires pris en otage par une haine aveugle.
Que ces haineux se détrompent, être une jeune femme n’a rien à voir avec sa mission.

Au Mali, Kamissa Camara à été nommée ministre des Affaires Étrangères par le président IBK en 2018 alors qu’elle n’avait que 35 ans.

Tenez ! La plus jeune ministre du monde est africaine, il s’agit de la namibienne Emma Theofilus, 23 ans vice ministre de la Technologie et de l’information. Ce n’est pas tout, Bogolo Joy Kenewendo à 33 ans est ministre des Investissements du Commerce et de l’Industrie du Botswana.

Dans tous ces pays, ces promotions de la junte féminine juvénile était perçue comme une révolution positive.
Pour quoi en Guinée et au 21 ème siècle certains continuent d’avoir la haine contre l’excellence. C’est parce qu’ils possèdent le raisonnement et la conscience d’une hyène.

Kéletigui Rabah Camara

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here