Un éventuel 3ème mandat : le mouvement ‘’Dégagisme’’ appelle les femmes et jeunes à la mobilisation

14197

Les responsables du Mouvement  ‘’Dégagisme’’ étaient devant les hommes de médias ce jeudi 18 avril à Conakry. Cela, pour  parler du lancement des activités de leur mouvement contre un éventuel troisième mandat, mais aussi contre un glissement électoral en Guinée.

A l’entame de son intervention, Mohamed Filo Diakité, président de ce mouvement précise :

« Le mouvement Dégagisme, je crois que ça effraye beaucoup de jeunes. Lorsque nous distribuons des tracts, toute suite, on voit la violence, on dit que le mot est déplacé, mais c’est le français. Le Dégagisme, c’est un néologisme qui prend sa source dans le mot dégager. Dégager, ce n’est pas un mot fort en tant que tel, c’est une expression de colère. C’est une expression qui vient de l’aspiration du peuple de Guinée par rapport à tout ce qu’il est en train de subir aujourd’hui » a-t-il souligné.

Poursuivant,  Mohamed Filo Diakité a indiqué que le mouvement’’ Dégagisme ‘’  est un mouvement de citoyen et politique, qui a pour mission de mettre la pression sur l’exécutif pour une alternance démocratique quelque soit sa forme et quelque soit le prix à payer.

« C’est un mouvement qui va s’attaquer à un système dans son ensemble à travers les débats corrects, concis, concrets et fines pour éclairer la situation sociopolitique de votre pays au citoyen. Donc, le mouvement ‘’Dégagisme’’ va dégager, il va dégager de telle sorte que, vous-même vous savez que le mal est tellement encré qu’il faut la  déterrer, il faut la dégager » affirme t-il.

« Notre idéologie, c’est d’agir contre éventuel tripatouillage de la constitution, contre  éventuel troisième mandat, mais aussi contre un glissement électoral. Voilà le combat qui attend, voilà pourquoi il faut agir pour sauver ce pays. Il ne faudrait pas oublier que le contenant de la jeune démocratie de la Guinée être obligatoirement respecté ».

Pour réussir ce combat engagé par le mouvement, le président appelle les femmes et jeunes à la mobilisation. « Il faut se mobiliser autour d’un projet commun, la jeunesse pour que le mouvement soit un succès pour le bien-être de la population guinéenne et singulièrement les jeunes et les femmes. Plus loin, Mohamed Filo Diakité, demande au peuple de Guinée de s’opposer à toute modification de la constitution pour une meilleure alternance en 2020, » a conclu M. Diakité.

Auteur : Sana Sylla

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here