Un suspect interpellé après l’agression mortelle de Mamoudou Barry près de Rouen

7113

Trois jours après l’agression violente dont a été victime l’enseignant-chercheur de l’Université de Rouen à Canteleu, la police a identifié et arrêté un homme. Après quelques heures de garde à vue l’agresseur présumé a été hospitalisé en psychiatrie.

Aors que l’affaire de l’agression à caractère raciste, puis de la mort de la victime d’origine guinéenne, suscite des réactions au niveau national et international, on apprenait ce lundi matin (22 juillet 2019) que les enquêteurs de la Sûreté départementale de Seine-Maritime avaient arrêté un suspect.

Une information que le procureur de la République de Rouen a confirmé à la rédaction de France 3 Normandie. L’interpellation a eu lieu ce matin vers 9h20 à Sotteville-lès-Rouen. L’homme âgé de 29 ans, serait d’origine turque. Il a été placé en garde à vue.

Alors qu’à l’hôtel de police de Rouen, la direction départementale de la sécurité publique de Seine-Maritime (DDSP 76) restait muette sur cette affaire et ne répondait pas aux questions de la Presse, notre enquête a permis de savoir que plusieurs témoins ont assisté à l’agression. L’un d’eux a même été convoqué hier soir par la police pour préciser l’identification de l’agresseur à partir des images captées par les caméras de vidéo-surveillance.

Connu de la police

L’homme interpellé est connu pour des infractions à la législation aux stupéfiants et aurait des antécédents psychiatriques.

Selon une source policière répondant à une question de l’AFP,  le suspect portait « un maillot du club turc de Galatasaray » au moment des faits, qui ont eu lieu vers 20h20, peu avant la finale de la Coupe d’Afrique des Nations entre l’Algérie et le Sénégal.

Hospitalisé après sa garde à vue

Quelques heures après son interpellation, en milieu d’après-midi, la garde à vue a garde à vue de l’agresseur présumé de Mamoudou Barry à Canteleu près de Rouen vendredi soir était levée suite à un examen médical nous indiquait Pascal Prache, le procureur de la République de Rouen. Le suspect a été hospitalisé en soins psychiatriques.

Emotion à Rouen

De nombreuses personnalités politiques réagissent après la révélation de cette affaire. A Rouen, collègues et élèves de   Mamoudou Barry expriment leur peine et leur désarroi.

Une « marche blanche » est organisée et partira vendredi prochain à 15h de la faculté de Droit de Rouen

Le CRAN (Conseil représentatif des associations noires de France) a annoncé ce lundi matin sa décision de se porter partie civile dans cette affaire.

In France info. 3

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here