Violences post- électorales : Hadja Saran Daraba du (REFMAP) appelle à la retenue

0
118

Depuis quelques jours le pays est plongé dans une crise post- électorale à Conakry, des manifestations pour contester les résultats du scrutin du 4 février se multiplient.

Face à cette situation, la présidente Hadja Saran Daraba du  Réseau des Femmes du Fleuve Mano pour la paix (REFMAP) a animé  vendredi 09 février à Conakry, une conférence de presse afin de faire participer les femmes dans  l’apaisement  en Guinée.

A l’entame de son intervention, la présidente du (REFMAP)  affirme que, notre position est de promouvoir et assurer le plaidoyer à tous les niveaux et consolider la paix dans notre pays, empêcher que la Guinée arrive à connaitre la situation de guerre et de crise que les autres ont connu.

« Le vote est l’élément le plus important dans une démocratie. C’est le processus qui nous permet de choisir nos représentants. Et  s’il arrive qu’on perde ces élections, il ne faut pas  brûler le pays à cause de nos ambitions politiques. », A affirmé.

Puis elle continue : « On doit cultiver la paix pour le bien de la Guinée. J’interpelle donc la population.  Notre pays nous interpelle tous après avoir exprimé sa voix dans les urnes, il faut rester chez soi, dans le calme et dans la paix. Car, la rue n’arrange pas nos problèmes dans ce pays. Si on doit contester, il faut que ça soit dans les procédures légales pas dans la violence », a signalé Mme la présidente   .

Pour finir, la présidente de (REFMAP) dira qu’il faut que les pères de famille, les  partis politiques  et la société civile jouent  leurs rôles pour la consolidation de la paix. « La politique ne doit pas nous diviser. Bien au contraire, elle devrait nous unir dans la paix et dans la sérénité. », A conclut Hadja Saran Daraba

Auteur : Sana Sylla 625.480.252

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here