la Cour de Justice de la Cedeao statuera ce mardi 31 Octobre –

0
4

La Cour de Justice de la Cedeao statuera en procédure d’urgence ce mardi 31 Octobre 2023 , sur la radiation de Ousmane Sonko,la dissolution de Pastef et la proposition d’une mesure alternative à la détention provisoire prévue par le droit national et recommandée par les instruments juridiques du droit international des droits de l’homme.

 

Concernant Amadou Ba de Pastef, il est toujours à la Section de recherches où jusqu’à présent, les motifs de son interpellation ne lui sont pas encore notifiés par les gendarmes qui ont exécutés l’ordre d’une autorité, sans murmurer.

 

La garde à vue de Amadou Ba cadre dans le parti Pastef dirigé par Ousmane Sonko ,est juridiquement illégale et attentatoire à la liberté.

 

Les droits de Amadou Ba sont déjà violés par es officiers de police judiciaire qui se devaient avant d’agir comme ils l’ont fait,exiger de l’autorité un mandat informant des motifs de l’arrestation ou tout au moins, un renseignement leur permettant d’informer le mis en cause et son Avocat des raisons de son interpellation.

 

L’Etat du Sénégal à comme à ses habitudes, violé l’article 5 du règlement numéro 5 de l’UEMOA, son droit interne et sa constitution.

 

Amadou Ba est le mandataire de Bassirou Diomaye Faye pour l’élection présidentielle du 25 février 2024 et, sa privation de liberté participe de la décision de l’Etat d’étouffer et de détruire tout ce qui pourrait empêcher au successeur choisi par le chef de l’Etat , de réussir le coup d’Etat constitutionnel savamment mûri, mais brutalement mis en exécution.

 

C’est encore une tes grave atteinte de plus aux droits politiques des citoyens .

 

Amadou Ba qui devait se rendre à Abuja déposer le dossier physique dans la procédure opposant Ousmane Sonko et le parti Pastef contre l’Etat du Sénégal programmé pour l’audience du Mardi 31 Octobre,doit être immédiatement libéré .

 

Me Ciré Clédor Ly

Membre du Collectif des Avocats de Ousmane SONKO

GrandMinka