MAMADI DOUM REND HOMMAGE AUX VICTIMES DU 04 NOVEMBRE 2023 –

0
422

Arrachées à l’affection des Guinéens et de leurs familles lors des événements malheureux du 04 novembre dernier, les six victimes civiles et militaires ont regagné leurs dernières demeures ce vendredi, 17 novembre 2023.
Pour honorer leur mémoire, des obsèques nationales et un cérémonial militaire ont eu lieu au Palais Présidentiel Mohammed V.

C’est le Président de la République, Chef de l’État, Chef suprême des Armées, le Colonel Mamadi Doumbouya, qui a présidé cette cérémonie funèbre.
La cérémonie a connu la présence des membres du Gouvernement, des représentants des institutions républicaines, de la haute hiérarchie militaire et paramilitaire, mais aussi des familles, amis, proches collaborateurs et compagnons d’armes des défunts.
Le Chef de l’Etat, le Colonel Mamadi DOUMBOUYA, Chef suprême des Armées a d’abord procédé à la revue des troupes.
Par la suite, le Père de la Nation, accompagné de son épouse, Madame Lauriane DOUMBOUYA, a échangé de chaleureuses poignées de mains avec les représentants des familles éplorées avant d’accueillir les dépouilles mortelles de ces martyrs.

Au cours de ce deuil national, les victimes ont été décorées à titre posthume.
Ainsi, les sergents Fadama CONDÉ, Mohamed DIAWARA et Alhassane CONDÉ, tombés armes à la main en défendant la Nation, sont nommés à titre posthume sergents-chefs, et le caporal Richard Nyankoï HABA, caporal-chef.
Chagrinés par la perte tragique de ces jeunes guinéens à la fleur de l’âge, parmi lesquels une fillette de 6 ans et un infirmier d’Etat, les parents, frères d’armes et connaissances de ces illustres disparus leur ont rendu un vibrant hommage.
Un moment de témoignages et de vives émotions.

Visiblement affligé, le Président de la République, Chef suprême des Armées, le Colonel Mamadi Doumbouya, a rendu un dernier hommage à ces héros nationaux. Encore sous le choc, il a prié pour le repos de leurs âmes avant de se recueillir sur le corps de la petite Marie Angèle Abou Khalil, celui de l’infirmier d’état, Alsény Keïta, ainsi que sur ceux des quatre militaires.
Les dépouilles mortelles de ces martyrs ont été ensuite conduites à l’Église Saint Michel de Coléah pour le caporal-chef Richard Nyankoï HABA, et les cinq autres à la Grande Mosquée Fayçal pour une prière collective sur leurs corps.
Tous reposent désormais au cimetière de Cameroun dans le carré des martyrs.
Paix à leurs âmes. Amen !