4 ans de suspension requis contre Paul Pogba par le parquet antidopage italien –

0
4

Quatre ans de suspension ont été requis jeudi par le parquet antidopage italien contre Paul Pogba a indiqué à l’AFP une source au sein de la Juventus Turin. Le milieu international français, qui évolue dans le championnat italien avait été testé positif à la testostérone en août.

C’est une lourde peine qui plane sur la carrière de Paul Pogba. Quatre ans de suspension ont été requis jeudi 7 décembre par le parquet antidopage italien à l’encontre de l’international français de la Juventus Turin, testé positif à la testostérone. « Je peux confirmer que nous avons reçu ce (jeudi) matin cette notification de l’autorité antidopage, avec quatre ans (de suspension) requis », a déclaré à l’AFP cette source, confirmant des informations de médias italiens.

Ce réquisitoire est conforme à la peine maximale encourue par Paul Pogba selon le Code mondial antidopage. Une telle suspension peut toutefois être réduite de moitié si le Français démontre une non-intentionnalité. Elle peut même être limitée à quelques mois si l’usage de la substance a eu lieu « hors compétition et n’est pas liée à son niveau de performance ».

Le champion du monde 2018, âgé de 30 ans, a été contrôlé positif en août, à l’occasion du match entre Udinese et la Juventus, rencontre de la première journée du championnat italien qu’il n’avait pas disputée.

Moins d’un mois après sa suspension à titre provisoire le 11 septembre par l’agence italienne antidopage (Nado), Pogba avait appris que l’analyse de son échantillon B confirmait la présence de métabolites de testostérone.

Pour expliquer ce contrôle antidopage positif, l’entourage de « La Pioche » a fait savoir en septembre que les métabolytes de testostérone proviendraient d’un complément alimentaire prescrit par un médecin que le joueur a consulté aux États-Unis.

La testostérone, hormone de la fertilité et de la sexualité masculine, favorise le développement musculaire.

 

Avec AFP

GrandMinka