Amadson Kolié, président de l’UCDP : «je demande au colonel Doumbouya d’arrêter tout manifestant et de le transférer à la maison centrale ….»

0
10588

L’actualité politique guinéenne reste dominée par l’annonce d’une manifestation organisée par le FNDC prévue pour ce 23 juin. Alors que les nouvelles autorités du pays ont interdit toute manifestation sur toute l’étendue du territoire national en cette période de la transition.

Face à cette situation, notre rédaction a accordé une interview ce samedi 18 juin 2022 au président du parti de l’Union de la Communauté pour le Développement et la Paix( UCDP), Amadson Kollié.

Interrogé à son domicile privé sous le regard de son état major, dans le quartier residentiel, Kipé, le président de L’Union de la Communauté pour le Développement et la Paix (UCDP) qui a fait plus de quarente ans aux Etats – Unis a fustigé les démarches de la classe politique guinéenne par rapport à l’organisation des manifestations dites pacifiques.

«C’est dommage pour moi de voir les leaders politiques demander à leurs militants de sortir pour manifester de façon négative comme cette autre manifestation demandée le 23 par le FNDC. Combien de fois les guinéens ont perdu leurs vies dans les manifestations politiques en Guinée. Plus d’une centaine de jeunes guinéens ont été tués à cause de la politique. Mais malheureusement ,avec toutes ces pertes en vies humaines, ces acteurs politiques n’ont pas changé leurs méthodes, ils continuent à réclamer des manifestations avec des mêmes discours contre le Colonel Mamady Doumbouya, qui a sauvé la Guinée et les Guinéens le 05 Septembre dernier » a introduit avec un ton ferme M. Kolié.


Parlant du FNDC, le président de l’Union des Communautés pour le Développement et la paix a indiqué :

« ces gens ne comprennent même pas ce qu’on appelle la politique, ils n’ont aucune formation en politique mais ils veulent parler de la politique. J’ai analysé les motifs du FNDC, et dès sa création, ils nous ont dit qu’ils viennent comme mouvement pour défendre la constitution qui a été violée par l’ex président guinéen le professeur Alpha Condé. Ils ont organisé combien de fois des manifestations et pour combien d’années avec les formations politiques, mais cela n’a rien changé. Donc, si un militaire guinéen, je veux parler du Colonel Mamady Doumbouya, qui n’est pas politicien a pris ses responsabilités pour faire le coup d’Etat le 05 septembre 2021. Et Personne parmi les guinéens n’a pensé que ce coup d’Etat allait arriver , même ceux qui combattaient contre le régime d’Alpha Condé ont été surpris. Après la prise du pouvoir par le colonel il a libéré des personnes en prison qui étaient contre le troisième mandant du professeur Alpha Condé. Aujourd’hui, ce sont les mêmes personnes qui veulent organiser une manifestation à partir du 23 de ce mois contre la gestion du président de la transition. Le FNDC défend quelque chose qui n’existe même pas, parce que le président Mamady Doumbouya, dès sa prise du pouvoir il a dissout la constitution. Et je lui demanderais d’arrêter tout manifestant et le traduire à la CRIEF, le jugé et le transféré à la maison centrale », a insisté M. Kolié.

Avant d’interpeller les acteurs politiques de veiller sur des actions politiques, économiques, sociales et sécuritaires, les cinq piliers qui permettent de promouvoir le développement d’une nation.

Et de souligner qu’il soutient les actions de Doumbouya parce qu’il a engagé des réformes dans la fonction publique où il a mis à la retraite des hommes de soixante ans qui travaillaient dans l’administration. Le président de UCDP a conseillé aux guinéens de ne pas sortir le 23 juin pour manifester parce que selon lui on les utilisent pour des fins politiques avec des bilans négatifs.

« Aucune manifestation n’a donné de résultats positifs pour le Développement, n’a donné de résultat de l’unification du peuple, n’a donné de résultat de protection des guinéens. Ces manifestations ne contribuent pas pour le développement de notre pays au contraire elles entraînent la Division, elles n’ encouragent les investisseurs de venir en Guinée.

Interview réalisée par une équipe multimédia avec leverificateur.net