CEDEAO-GUINÉE : QUAND EMBALLO SE PREND LES PIEDS DANS LE TAPIS ( Par Mandian Sidibé)

0
9006

Aux commandes de la CEDEAO depuis la mi-juillet 2022, le Président de la République de Guinée Bissau, Umar Sissoko Embalo, puisqu’il s’agit bel et bien de lui, n’en finit pas de collectionner impairs et maladresses, non sans charrier son lot de polémiques, indignes de son rang. Jamais dans l’histoire de la Communauté Économique des Etats d’Afrique de l’Ouest, un Président en exercice n’a agi avec une telle légèreté et fait autant d’écarts dans la gestion des affaires de l’ Institution sous-régionale d’ Abuja. Coutumier des gaffes, le soi-disant démocrate du Palais Rouge de Bissau vient de buter encore sur son incompétence notoire pour intervenir, de manière inopportune, dans une affaire exclusivement guinéo-guinéenne.

Une affaire qui ne le regarde pas du tout. En mal de repères, que dis-je, déboussolé, le Président Bissau-guiéens, dans une interview accordée à des médias français, en marge de l’Assemblée Générale de l’ONU, à New York, a lâché un ramassis de désinformations, avant de se montrer irrévérencieux envers le vaillant Peuple de Guinée, le Peuple du 28 septembre 1958. À ce jour, ce n’est qu’un secret de Polichinelle que le Président Emballo, abonné aux déclarations insensées, confond ses propres désirs, ses passions avec le fondement de la CEDEAO qui n’est pas, faut-il le reconnaître, à l’abri des reproches.Ce n’est un secret pour personne que Umaro Cissoko n’en finit pas de fouler aux pieds notre souveraineté internationale pour montrer qu’il n’est pas digne de confiance, qu’il est partial et qu’il roule, toute honte bue,  avec un agenda caché en Guinée.

Malheureusement pour cet emmerdeur d’un autre calibre, il aura affaire à un Peuple qui est en phase avec son leader doublé de son libérateur, le colonel Mamadi Doumbouya en l’occurrence.

Mandian SIDIBÉ, Journaliste