Cellou et les autres !  (Par Marouane)

0
2500

C’est de Dieu qu’il tient son armure. Chaque fois que d’irréductibles adversaires clament qu’il est mort politiquement, gisant six pieds sous terre, Cellou Dalein n’a même pas besoin de faire comme le phénix pour renaître de ses cendres.

Simplement parce qu’au moment où ces annonces macabres sont débitées, il se trouve que le destin est en train, sans cesse, de le hisser toujours plus haut dans le cœur de ses compatriotes et sur la pyramide politique et sociale de son pays. Plus vivant que jamais, il est, assurément, hors de portée des oracles funestes pouvant naître de l’imagination morbide de ceux que l’accomplissement de son destin empêche de dormir.

Dieu a horreur des injustices et le temps ne manque pas de les réparer, avant de réhabiliter ceux qui en auront été victimes et couverts d’infamie à tort.

Comme on ne devrait cesser de le rappeler, il n’y a point meilleur juge de l’histoire que le temps et il n’y a pas meilleure justice que celle rendue avec le temps.

La désignation avec brio de Cellou Dalein Diallo au poste de 1er  vice-président de l’International Libéral, à Sofia en Bulgarie, est certes un événement pas nouveau, puisqu’il avait bénéficié auparavant de la même confiance et du même prestige, mais le fait de la renouveler dans le contexte actuel apparaît surtout comme une défaite, une déconvenue pour ses ennemis qui, engoncés dans leurs fausses certitudes et aveuglés par la haine qu’ils lui vouent, ont juré de ternir son image, de brandir son scalp tel un trophée.

Malheureusement pour eux, plus Cellou Dalein est diffamé, accablé, attaqué, cloué au pilori, pourfendu et combattu, juste pour ce qu’il vaut et représente, plus son aura grandit, son étoile brille, la faveur des pronostics se dégage en sa faveur dans la perspective des prochaines élections présidentielles, sa crédibilité augmente et les haies se forment sur son passage aux quatre coins du monde.

Pour les joutes électorales à venir, il est plus que jamais en pôle position, loin devant tous les concurrents connus ou potentiels.

Avec ce plébiscite de Sofia, il est à présent une référence, une voix qui porte au loin l’idéal et les aspirations des libéraux de son pays, du continent et de la planète tout entière.

Quoi de plus normal ? Juste récompense pour Cellou Dalein dont la lutte politique se démarque de celle de beaucoup d’autres, grâce notamment à une légitimité acquise sur des valeurs de probité, d’exemplarité, de sagesse, de compétence, de responsabilité adossées à de solides principes de démocratie, de promotion de l’État de Droit, ainsi que des libertés civiques et politiques.

Encore une fois, le temps a rendu son verdict qui est sans appel, malgré le brouhaha des jaloux, la confusion entretenue par les envieux, la lutte de positionnement de certains rivaux « poids plume », et les petites combines au sein d’un certain palais.

La différence est déjà faite, le fossé ne cesse de s’agrandir, la place et le rang de chacun sont connus.

Bref, en Guinée on sait qui est devant les autres. Tous les autres.

N’en déplaise…

 

Par Habib Marouane Camara, éditorialiste.