Cinéma : en route pour la 9eme édition du FECCIG à Coyah

0
21841

En prélude de la 9ème édition du Festival de création cinématographique de Guinée (FECCIG), Guinée 7ème Art et ses partenaires dont l’Office National du Cinéma Guinéen (ONACIG) et l’ambassade d’Espagne ont animé une conférence de presse ce lundi 01 août à Conakry.

Sous le thème « Mécanisme de financement de projets de films en Guinée. »

Contrairement à l’année dernière où il y avait des cinéastes étrangers, les organisateurs veulent mettre en avant les réalisateurs locaux résidants en Guinée. Cette idée est une manière pour eux de pouvoir les accompagner dans leur formation et les booster à l’international. Car l’objectif visé est de redorer le blason du cinéma guinéen en soutenant ces amateurs qui sont capables de produire des films guinéennes.
Selon le directeur du FECCIG, Le festival de la création cinématographique de Guinée (FECCIG), en sa 9eme édition, se veut le retour de la Guinée à des grandes messes de cinéma en Afrique et dans le monde. « Cette noble ambition à participer activement à la renaissance d’une véritable industrie cinématographique en Guinée, se traduit chaque année depuis sa création, à travers les activités qu’ils développent pendant chaque édition les notamment; le renforcement de capacités des intervenants des métiers du cinéma, les projections publiques, les panels, master class, les tables rond; créant une émulation non seulement entre les cinéastes guinéens « ceux issus de la formation académique et qui ceux ont appris sur tas » mais aussi créer un pont entre les notre et ceux d’ailleurs », a déclaré Aboubacar Koumbassa directeur général du festival FECCIG.
En outre, il dira que , La 9eme édition s’articule autour des activités suivantes : « Une compétition de cours métrage basée sur la thématique de lutte contre les violences faites aux filles et femmes d’où sa dénomination de concours « Une minute, une violence ». Et ce concours consiste à réaliser à l’aide d’un téléphone portable ou une caméra un film d’une minute sur les violences basées sur le genre, il se déroulera pendant le festival du 24 au 26 Novembre 2022 à Coyah et portera sur les mécanismes de financement des projets de films dans les pays du Sud. Ce master class sera animé par un producteur-réalisateur espagnol que l’ambassade d’Espagne à Conakry propose d’inviter 15 personnes issus de la formation académique et ceux qui ont appris sur tas bénéficierons de ce renforcement de capacité », a souligné le directeur avant de dire que pendant la nuit c’est les projections publiques sur écran géant avec les grands films basés sur les thématiques de lutte contre l’exploitation des enfants, le droit des enfants, l’immigration clandestine…

Sana Sylla