Délimitation des frontières: les lignes bougent entre la Côte d’Ivoire et la Guinée

0
855

La Commission technique mixte de matérialisation (Ctmm) de la frontière entre la Côte d’Ivoire et la Guinée est sur le point de conclure le processus de coopération transfrontalière qui lie les deux pays.

A l’issue de plusieurs travaux qui se sont déroulés du 13 au 16 avril, à Conakry, les deux parties ont arrêté des décisions qui pourraient contribuer efficacement à l’aboutissement du processus de délimitation et de matérialisation de leurs frontières respectives.

Lesdits travaux étaient placés sous la co-présidence de Moustapha Kobélé Kéita, secrétaire général du ministère de l’Administration du territoire et de la Décentralisation de la Guinée, de Diakalidia Konaté et Moriba Magassouba, respectivement secrétaire exécutif de la Commission nationale des frontières de la Côte d’Ivoire et Directeur national des libertés publiques et des frontières de Guinée.

Les travaux ont abouti à l’adoption, par les deux pays, d’un plan d’action opérationnel qui s’étend sur une durée de quarante-huit mois. Il comprend trois principales phases et son évaluation financière. Également, la commission a procédé à l’analyse de l’arrangement fonctionnel et du manuel de procédure administrative, financière et comptable.
La rencontre a, en outre, permis d’identifier d’une part, les actions à mener pour mettre en place le fonds commun de matérialisation et d’autre part, d’établir les règles de gestion dudit fonds et le mode de financement du plan d’action opérationnel.

Par ailleurs, la commission a adopté le projet de l’Accord-cadre de coopération entre les deux États. Au terme de la rencontre, des recommandations ont été faites, à savoir engager un plaidoyer auprès des autorités compétentes des deux pays pour la mise en place diligente du budget de la Commission, prendre toutes les dispositions pour ouvrir le compte bancaire principal abritant le fonds commun par la partie guinéenne au plus tard le 31 octobre 2022 et en faire la notification par écrit à la partie ivoirienne en vue de l’ouverture du compte secondaire.

Toujours au titre des recommandations, il a demandé de prévoir une clause de révision du protocole d’accord sur la matérialisation en y introduisant des dispositions relatives aux amendements.

Cela, afin de répondre aux urgences liées à l’adaptation de ce texte. Il faut savoir que la première rencontre de la commission technique mixte de matérialisation de la frontière entre les deux pays s’était tenue les 08 et 09 juillet 2021 à Abidjan.