DÉSORDRE PROJETÉ PAR LE FNDC : DES PYROMANES PRÉCONISENT DE JETER LES ENFANTS D’AUTRUI DANS LES RUES PENDANT QUE LES LEURS SONT EN OCCIDENT ( Mandian Sidibé)

0
4255

À quoi serviront des manifestations contre un régime qui vous a libérés, alors que vous étiez mourants dans les geôles ? Mais aussi et surtout un régime qui est en train de sauver la Guinée du naufrage? Ces manifestations ne donneront absolument rien, bien naturellement. Puisque le Peuple de Guinée sait ce qu’il veut. Ce vaillant Peuple n’est plus dupe et sait, désormais, distinguer les beaux parleurs des faiseurs pragmatiques. Le Peuple martyr de Guinée discerne, pour dissocier les égoïstes des patriotes. De ce qui précède, il est à croire que les consignes de manifestations se doivent d’être ignorées, pour que notre beau pays avance sous la clairvoyante direction du CNRD et de Son dynamique Président.

Aucune œuvre humaine n’est parfaite. Aucun être humain ne peut se targuer de revendiquer la perfection qui est un autre attribut de Dieu, le Tout-Puissant, notre Créateur.

Le Président de la République, Chef de l’État, Chef Suprême des Armées, Son Excellence le Colonel Mamadi Doumbouya, n’est certes pas parfait. Mais, au demeurant, nul n’ignore ce qui s’est passé dans notre pays sous les régimes précédents. Tous les Guinéens bon teint sont conscients que les manifestations de rue ont toujours été contre-productives. De grâce, que le FNDC, du moins pour ce qu’il en reste, et ceux qui se font appeler, avec démesure et outrance, « Forces vives de la Nation », arrêtent d’avoir la mémoire courte. Par mauvaise foi, oui.

En matière de transparence, de lutte méthodique et structurée pour l’instauration d’une véritable Démocratie en Guinée, en termes de patriotisme, d’intégrité, d’amour sincère pour ce pays, la réputation du Président de la Transition, le Colonel-libérateur, n’est plus à démontrer. Les actes parlent d’eux-mêmes et le vaillant Peuple de Guinée lui en est reconnaissant.

N’oublions pas ce jour historique où, contre toute attente, à l’agréable surprise générale, l’illustre Homme d’État, au tempérament bien trempé, le Colonel-sauveur, a décidé de prendre les responsabilités qui sont les siennes devant l’ Histoire.

Objectif: libérer héroïquement le Peuple martyr de Guinée des serres acérées du régime dictatorial d’Alpha Condé qui, faut-il le rappeler, avait fini par réduire et condamner tous les Guinéens à la résignation.

Aussi étonnant et désagréable que cela puisse paraître, alors que notre cher Messie est en train de livrer un combat titanesque, contre vents et marées, travaille, sans relâche, jour et nuit, dans le noble but de redresser la Guinée, refonder radicalement l’État exsangue hérité de régimes caractérisés par une corruption à grande échelle, de remettre la justice sur les rails de l’indépendance et du Droit, des entités, aux abois, illégitimes et illégaux comme le FNDC sont diaboliquement tentés de tirer notre chère patrie vers le bas, dans le gouffre, de salir, avec cynisme, la prestigieuse image de marque du héros du 05 septembre 2021.

Où se trouvent les progénitures de ces pyromanes qui appellent, de façon abusive, les enfants des pauvres Guinéens à battre, contre la logique et le bon sens, le pavé contre un pouvoir qui les a libérés des griffes pointues d’un régime autocratique, totalitaire et autoritaire?

Leurs enfants sont à l’abri et scolarisés dans de grandes écoles européennes et nord-américaines. Leurs enfants se la coulent douce en occident. Les leaders du machin, pardon du FNDC, et des fameuses Forces Vives de la Nation cherchent à garantir un avenir radieux à leurs enfants, et ne se gênent guère de sacrifier les enfants d’autrui pour assouvir leurs ambitions égoïstes. Quel cynisme !

Malheureusement pour ces pêcheurs en eau trouble, les Guinéens ont compris, mieux vaut tard que jamais, le double jeu apatride de ces éternels négateurs qui prêchent dans le désert. Faute de crédibilité.

En avant, mon Colonel. L’écrasante majorité des Guinéens vous soutient sans hypocrisie, ni réserve. Avec l’enfant prodige de Kankan Nabaya, c’est la Guinée et les Guinéens qui gagnent….

Mandian SIDIBÉ, Journaliste