ENVIRONNEMENT : LES TECHNICIENS DE FROID DOTÉS D’ÉQUIPEMENTS MODERNES POUR LUTTER CONTRE LA POLLUTION

0
11150

Protéger et lutter contre la pollution de l’environnement, est le souci majeur du gouvernement de la transition, à travers le ministère de l’environnement et du développement durable.

La direction nationale des pollutions, nuisance et changement climatique vient de mettre à la disposition des techniciens de froid de la région forestière des équipements modernes, dans le cadre de la maintenance des appareils frigorifiques. La remise a eu lieu, lundi 12 décembre 2022, au gouvernorat de N’zérékoré.

Les équipements  leur permettront de détecter des gaz d’ozone qui sont à la base de la pollution de l’environnement et du réchauffement climatique de notre pays en général, et de la région forestière en particulier, selon Ibrahima Sory CISSE, Directeur National des pollutions, nuisance et changement climatique :

« Il y a une machine de récupération des fluides frigorigènes périmées. Il y a aussi une bouteille de récupération. Tout cela pour éviter que le gaz ne se retrouve dans l’atmosphère qui est nuisible à la couche d’ozone qui protège la terre contre des rayonnements ultraviolents du soleil. Ensuite vous avez la pompe à vite. Vous avez un détecteur de fuite de gaz, qui permet de connaitre les défaillances qui se trouvent dans un circuit frigorifique. Donc pour éviter que le gaz ne se retrouve dans la nature,  les techniciens pourront lancer la campagne de détection de fuite de Gaz.

J’interpelle la population pour la bonne utilisation, respecter les accords, évitez d’utiliser des gaz qui sont interdits. Je demande également aux importateurs d’éviter de faire venir  des substances interdites et de se mettrent en règle par rapport aux règles du commerce international.

Satisfait de l’acte posé par le gouvernement de la transition, Siba KONE, Directeur de cabinet du gouvernorat de N’zérékoré, interpelle les citoyens de la région sur les prochaines étapes.

« Mes sentiments sont meilleurs, parce que c’est un moyen de lutte contre la pollution de l’environnement. Vous voyez ces équipements-là, on va les donner aux techniciens qui font froid, ils vont détecter nos échappements, nos climatiseurs pour voir si on ne produit pas du gaz toxique pour faire mal à la population. Ainsi quand on va en trouver chez quelqu’un, il va payer la taxe parce qu’il est en train de détruire l’environnement », lance le directeur de cabinet.

Il faut rappeler, que la Guinée a été signataire de la convention de Vienne pour la protection de la couche d’ozone le 25 juin 1992, et du Protocol de Montreal relatif aux substances qui appauvrissent la couche d’ozone. D’où la nécessité de la préservation de notre environnement qui disparait considérablement au cours de ces dernières années.

AGP