FAMEUSE PLAINTE DU FNDC CONTRE LE COLONEL-PRÉSIDENT : LE RIDICULE NE TUE VRAIMENT PAS (Mandian SIDIBÉ)

0
7348

Déboussolé, l’ancien FNDC s’agite dans tous les sens, tentant de fairefeu de tout bois. L’ ancien Front National pour la Défense de la Constitution bat, plus que jamais, de l’aile. Le vieux machin est désormais l’ombre de lui-même. Ses rares membres restants, esseulés, désemparés, ne savent plus à quel Saint se vouer.

Obsédés par leurs chimères, ils viennent encore de se donner en spectacle, à vil prix, en amusant la galerie, dans le dessein machiavélique de faire la grosse « Une » de certains médias français en perte de lecteurs, grâce auxquels ils existent virtuellement. Oui, virtuellement, parce qu’ils ne représentent plus rien, absolument rien, en Guinée, notamment après la dissolution de leur mouvement, qui avait pris tous les Guinéens en otage, y compris moi-même, sous le régime autocratique d’Alpha Condé.

Les désormais rares éléments du vieux truc ont récemment fait des fanfaronnades. Ils font tout un cinéma, en annonçant d’avoir demandé l’intervention de la justice française contre leur bienfaiteur, le justicier qui leur a permis, dans un passé très récent, de revoir la lumière, alors que les Guineens étaient résignés à subir six ans de dictature de trop, et le pays, lui, exsangue, était confronté à l’une des pires crises de son histoire.

A présent, les ingrats reprochent, contre le bon sens, à leur libérateur, de grotesques mensonges qui, pour le reste, ne tiennent pas debout. Il est temps que ces damnés errants sachent que leur fameuse plainte, à Paris, ne fait ni chaud ni froid à l’homme providentiel, le Président de la République, le Commandant en Chef des Forces armées guinéennes, Son Excellence le Colonel Mamadi Doumbouya, dont les nobles charges patriotiques répugnent la moindre distraction.

Pendant qu’ils se ridiculisent sur les rives de la Seine, alors qu’ils font le forcing pour faire parler d’eux, le Messie National, le Colonel-libérateur, quant à lui, continue de dédier, tranquillement et sereinement, toute son énergie à son pays et à son Peuple. Histoire de redynamiser son économie et de refonder radicalement et positivement la République de Guinée.

À présent, il faut être de mauvaise foi pour ne pas reconnaître que le Président de la République, Son Excellence le Colonel Mamadi Doumbouya, le chouchou du vaillant et souverain Peuple de Guinée, redonne de l’espoir et la joie de vivre à ses compatriotes de toutes obédiences confondues.

N’en déplaise aux ennemis de la République, avec l’enfant prodige de Kankan Nabaya, la Guinée avance vers des lendemains meilleurs et de belles perspectives pointent à l’horizon. Au grand dam, bien entendu, des éternels égoïstes, haineux et autres négateurs. À vos ordres, mon Colonel patriote.

Mandian SIDIBÉ, Journaliste