Guinée : Corruption, Mensonges, Ethnocentrisme, vols organisés , politique de marché…

0
606

Comment peut on accumuler tous ces maux criminogènes ?

Ce pays a souffert énormément, depuis la mort de Sékou Touré, rejetant au nom de l etno- stratégie ce qui doit unir , nous rassembler , créer une cohésion , un vouloir vivre ensemble.

Cette stratégie est créée et par des intellectuels en mal de sensation, voulant coûte que coûte diviser le pays pour paraître et aller se morfondre aux États Unis et en Europe, voilà, en Guinée, il y a un génocide.

Ce mot revient souvent dans la bouche de certains pour attirer, ou amener, certaines associations des droits de l’homme, qui sans enquête sont prompts à les croire.
Depuis notre indépendance, ce pays est l’otage de ces forces destructrices , qui ne peuvent tirer leur épingle du jeu qu’en donnant une image désagréable de leur pays à l’opinion internationale afin de donner du travail aux différentes associations de Droit de l homme et empêchant ainsi des investisseurs étrangers et même nationaux à créer des emplois pour les jeunes.

Un pays toujours en trouble, où, il y a des manifestations perpétuelles ne peut avancer, la monnaie ne pourrait être qu’une monnaie de singe , parce que seule le travail renforce la monnaie.

Comment voulez vous que la population guinéenne travaille , elle est confrontée aux jets de cailloux quotidiens, brisant vitre et phare , par des jeunes désoeuvrés n’ayant même pas quinze ans , manipulés , drogués à la haine prennent en otage le pays.

Les vendeuses , les ouvriers, les artisans qui sont leur mère, leur père, leur tante sont empêchés de travailler dans la sérénité, même les pharmacies sont fermées, ce qui crée d’énormes risques lorsqu un bébé tombe malade, la maman ne peut pas sortir craignant de prendre un caillou sur la tête.

Ces gamins sont anoblis et portant le nom : 《 Section Cailloux 》.
Ces jeunes ont à peu près l’âge des élèves de cinquième et quatrième en France, ils ne votent pas, et ne vont pas à l’école .

Lorsqu’ils ne lancent pas les cailloux, ils volent les rétroviseurs qu’ ils revendent à la  casse  à de vils prix.
Un ami à Dixxin , a régulièrement été victime de ces rapaces , qui rentrent dans son garage pour déshabiller ses voitures .

La grande majorité de ces enfants, ne vivent qu’avec leur maman, les papas sont à l’extérieur à la recherche de l’argent et les enfants sont abandonnés manquant dautorité du père, ce qui est un facteur criminogène.

Cette situation d’utilisation des enfants à ces basses manières de faire la politique, leur enlevant leur jeunesse, leur adolescence, est un crime .

L’histoire, les dénoncera , et la postérité retiendra contre les personnes qui se sont livrées à manipuler ces enfants empêchant les paisibles citoyens guinéens, qui paient leurs impôts de rouler sur la voie publique, construites par l’argent de la république se mettent en marge de la république.

Une vraie drôle de manière de faire la politique.
Il faudrait que le CNRD, remédie à cette situation si non , le pays sera ingouvernable à l avenir.
Un ami cadre de la banque centrale a failli laisser sa vie à Bambetto.

Un autre m a raconté sa mésaventure en allant à kindia , arrivé dans un village appelé, je crois Lobolo, la vitre de la voiture fut brisée par un caillou et ils ont cherché les personnes d’une ethnie .

Les élections dans les conditions actuelles , sont pratiquement impossibles.
Aucun civile, si rien est fait , ne pourrait gouverner dans une telle chienlit .

Il faudrait que tous les partis politiques de la république se retrouvent, pour régler ce problème.
Il faudrait que les pères et mères de ces zones se préoccupent de l’éducation de leurs enfants pour éviter encore qu’il ait des morts car nous pouvons l’éviter en refusant de mêler les enfants à la politique.

Par Mamadi Dioubaté