Guinée/ Exploitation minière: une société fantôme serait epinglée

0
920

Dans le régime défunt, plusieurs sociétés fictives avaient bénéficié des contrats miniers en complicité avec certains cadres du ministère des Mines moyennant quelques billets de banque.

C’est pour quoi, avec l’avènement des nouvelles autorités depuis le 5 septembre dernier, il est d’une nécessité substantielle de revenir sur certains dossiers scandaleux qui ne répondent pas aux aspirations de la politique minière du CNRD.

De sources sûres, la société Sycamore serait une illustration parfaite de ce cafouillage minier dans un pays où à l’époque seule la relation est au dessus des normes de compétence.

Cette société avait eu l’accord de l’ancien gouvernement pour la reprise de la mine de Kiniero , avec son directeur, un étranger, d’origine marocaine, un certain Mickaël. Dans cette aventure, l’associé de ce marocain est M. Khalil Baro.

Selon nos sources, ce dernier serait arrêté à l’aéroport de Conakry avec une arme de 9 millimètre.

Selon toujours nos sources, Khalil Baro serait toujours en détention.

Ces deux personnes personnes citées ci-haut, qui ont des ambitions voilées ont réussi à faire croire aux autorités d’alors notamment le ministère des Mines dirigé par Abdoulaye Magassouba qu’ils étaient en détention de fond pour réaliser ce projet d’exploitation à bon escient des mines de Kiniero.

Aujourd’hui, sur le terrain , aucune installation effective par rapport à la réalisation de ce projet. Ni le programme des travaux ou le chronogramme n’est perceptible.

C’est pour quoi d’ailleurs, des cadres avertis sur des questions minières ne doutent pas de nous signaler que ce dossier est non seulement un scandale mais aussi une arnaque contre les institutions publiques.

Ces deux individus, nous confient des personnes ressources doivent être dépossédés de cette zone minière.

 

Conakrynews.org avec leverificateur.net