Guinée : Lancement de la 2ème édition du salon de la lecture prévue les 23 au 26 mars prochain

0
1550

C’est dans une des salles hôtelière de la place de Conakry, que la structure Kadiak de communication à travers sa coordinatrice Kadiatou Kaba présentatrice  du Journal télévisé RTG, a organisé ce samedi 26 février 2021, une conférence de presse pour lancer  officiellement la 2eme édition du salon de la lecture ( Salec) sous le thème  » le livre au service du développement durable  ».

L’Objectif de cette structure est de promouvoir la lecture dans les écoles et universités, créer de l’émulation entre les générations, faire en sorte que les guinéens s’intéressent véritablement à la lecture.

 

Dans sa communication, l’organisatrice de cette rencontre Kadiatou Kaba décline les grandes lignes du salon :

« Nous avons décidé organiser  ce salec parce que nous avons constaté que la lecture était tout sauf une priorité chez nous, mais on a aussi compris que la faute n’était pas de la part de ces apprenants, plutôt un système qui était là, il faillait trouver un remède et ce remède pour nous était d’organiser le concours qui permettra à ces jeunes  d’être les lauréats.  Ils prendront part au salon du livre d’Abidjan, de Paris et pourquoi pas d’être des boursiers de notre partenaire  que nous offrira  l’ambassade du Maroc. La première édition 69 jeunes ont livré, 24 jeunes ont livré et au moins près de 2000 jeunes sont rentrés avec des livres grâce à notre partenaire du PUNUD, et cette année il faut vraiment partir avec cette dimension nationale.  Ce  n’est pas facile mais il fallait d’abord essayer et Dieu nous aiderons par la suite », a indiqué  Kaba Kadiatou.

« Pour cette 2ème édition, poursuit-elle, 36 candidats vont  quitter l’intérieur du pays pour Conakry et prendront  part au salon et que si l’année dernière c’était seulement 15 écoles et 8 universités, cette année c’est l’implication de beaucoup d’écoles et universités, 114 candidats soient 3 candidats par école et universités, 21 écoles et 17 universités, 6 écoles de l’intérieur et 6 universités de l’intérieur, I’implication des mentors et ambassadeurs dans le processus.  Et le prix à gagner pour cette compétition est le trophées, fournitures scolaires, montant de 5 millions pour les lauréats, bourse d’études en discussion, voyage pour le salon du livre d’Abidjan, niveau universitaire », a conclu l’initiatrice du projet Kadiatou Kaba.

Sana Sylla