Guinée/ mines/liquidateur Epsilone : Un appel d’offres favorisant une société instable

0
30100

La volonté politique des autorités de la transition de faire le secteur minier le levier pour le développement de la Guinée est en tain d’être battue en brèche par des ennemis du pays. Aussi paradoxale que cela puisse paraître, la procédure de l’octroi de certains contrats miniers foule aux pieds le code minier guinéen. Secret de polichinelle, la société qui a été choisie par le cabinet liquidateur Epsilone et soumis au département des mines et de la géologie ne dispose pas suffisamment de ressources financières pour se permettre de réaliser ce projet minier de Kalia dans la préfecture de Faranah.

Selon des sources fiables, la société choisie par le liquidateur Epsilone a depuis plus de deux mois, est incapable de mobiliser une enveloppe financière de 5.000.000 USD demandé comme garantie bancaire par l’administration minière.Nous demandons comment pourra t’elle réaliser ce projet d’envergure de Kalia dans la préfecture de Faranah.

Selon nos informations,Epsilone, cabinet spécialisé en audit et conseils avait lancé récemment un appel d’offres dans le cadre de l’acquisition de Bellzone de Kalia dans la préfecture de Faranah.

Mais très fort malheureusement, la société qui serait sur la voie de bénéficiaire de ce contrat minier à Faranah n’est pas dans les normes.

Nos informations révèlent que la société ayant postulé pour la reprise des actifs de Bellzone à Faranah n’a pas de capacités financières pour exploiter ce projet minier.

Mais des questions que nous devons nous poser en tant que Guinéen patriote. Pourquoi mettre une entreprise incapable de faire la garantie de 5 000 000 USD, « alors que le projet coûtera plus de 100 000 000 dollars » ?

Aujourd’hui, ce concert de refondation prônée par M.le président de la transition est entrain d’être saboté par des Guinéens de l’ancienne époque.

La vision du chef de l’État est claire, donner des contrats à des sociétés minières crédibles et capables ayant les capacités techniques et financières avérées pour la réalisation des différents contrats miniers selon les dispositions du code minier de notre pays.

Pourquoi choisir une société minière en manque de capacités financières sur ce projet si important de Bellzone/ Kalia ; cependant nous avons d’autres entreprises en Guinée qui ont prouvé qu’elles ont des liquidités financières en banque et capables de redonner vie à ce projet bellzone à Faranah ?

Seul ce Cabinet Epsilone pourra nous élucider dans cette affaire qui crée aujourd’hui la confusion totale Chez bon nombre de Guineens soucieux de l’avenir de leur pays.

À Monsieur le président de la République, président de la transition,il faudra savoir que la procédure d’obtention des permis d’exploitation minière n’encourage pas les investisseurs nationaux et étrangers.Ainsi que les tracasseries administratives rencontrées dans le secteur minier Guinéen.Contrairement à d’autres pays, la procédure d’obtention des documents administratifs pour une exploitation minière ne prend pas assez de temps et les investissements sont encouragés.Donc, toutes ces pratiques néfastes contribuent aujourd’hui à un retard du développement de notre secteur minier.D’où la nécessité de procéder à une révision du Code minier de notre pays. Et pour cette éventuelle révision de ce code minier, nous vous proposons d’exiger la présence des fonds des investisseurs, parce que d’autres investisseurs cherchent juste des permis sans avoir des capacités financières dans les banques.La Guinée est un pays très riche en matières premières, il faudra pour le développement de celle-ci , pour la réalisation définitive du problème d’emplois pour des milliers de jeunes diplômés , nous devons choisir aujourd’hui des sociétés capables d’exploiter, transformer et produire sur place ces matières afin de développer notre pays.

Nous y reviendrons…