Alpha Condé, un président cynique ? (Thierno Mamadou Tanou Diallo, journaliste, consultant médias )

0
13564

Le peuple de Guinée aura beau fait pour éviter une confrontation sanglante avec Alpha Condé et la bande de criminels qui l’entourent, cela risque d’être inévitable. En effet, c’est un gouvernement d’intimidation, de terreur, de préparation de troubles sociaux, de liquidations ciblées et de guerre civile qui vient d’être installé par Alpha Condé en lieu et place de ce qu’il avait promis aux Guinéens.

Ce gouvernement qui regroupe des imbéciles, ethno-fascistes et bourreaux de la République comme Sanoussy Bantama Sow, Billy Nankouma Doumbouya et Boureima Condé etc. avec une dominance ethnico-régionale ne peut nullement être celui de Kassory Fofana.

Si Ibrahima Kassory Fofana a la réputation d’être un des plus grands anciens voleurs de la République, il a aussi celle d’un Guinéen rassembleur dont les décisions et l’action politique s’inscrivent dans la diversité nationale et les critères de compétence.

Plus de la moitié des ministres du gouvernement sortant ont gardé leurs fauteuils. D’autres, comme Mohamed Diané, ont même été renforcés.

Il devient Ministre d’Etat chargé des affaires présidentielles, ministre de la Défense Nationale. Il supplante ainsi le PM Kassory Fofana en cas d’absence ou d’empêchement du Président de la République et aux yeux des autres membres du gouvernement et de la haute administration.

 Cependant, Kassory va-t-il aller jusqu’à démissionner ? Il a fini de tout perdre pour obtenir ce poste qui se révèle être une tromperie : son ancien poste, sa dignité d’homme politique et son parti politique.

Comme Bantama Sow reconduit, Alpha Ibrahima Keira fait partie des gens qui ont ouvertement réclamé le changement de la Constitution pour qu’Alpha Condé se maintienne au pouvoir au-delà de son deuxième et dernier mandat légal. Pourquoi chers lecteurs ?

Cet ancien ministre de Conté et fils du tortionnaire Karim Keira qui, nous nous excusons du terme, éteignait sa cigarette sur l’anus des prisonniers du Camp Boiro est nommé Ministre de l’intérieur (Ministre de la Sécurité et de la protection civile). Dommage qu’Alpha Condé, condamné par le régime PDG, ait eu à échapper au père bourreau de Keira qui lui aurait administré un traitement mérité.

Thierno Mamadou Tanou Diallo, journaliste, consultant médias