Home Actualité Au Niger, Condé et Ouattara encore malmenés pour leur tentative de 3è...

Au Niger, Condé et Ouattara encore malmenés pour leur tentative de 3è mandat : Voici ce que Buhari leur a dit

0
303

La 57è session ordinaire des chefs d’Etats et de gouvernement s’est tenue le lundi 7 septembre 2020 au Niger. A l’occasion, Muhammadu Buhari, Président de la République fédérale du Nigéria a appelé ses pairs de l’Afrique de l’ouest à éviter de se maintenir au pouvoir, Buhari semble faire allusion à Alassane Ouattara et Alpha Condé, sans les citer.

Au menu des travaux des dirigeants ouest-africains, la situation politique, économique et sécuritaire dans la région. Notamment celle au Mali, les cinq élections présidentielles qui devront se tenir d’ici à la fin de l’année 2020 en Guinée, au Ghana, au Burkina, au Niger et en Côte d’Ivoire entre autres. Le chef de l’état de la République fédérale du Nigéria a adressé un message clair à ses homologues de l’Afrique de l’Ouest qui s’accrochent au pouvoir.

A lire aussi : De retour de Niamey, Ouattara se recadre encore sur son déjeuner avec Macron

Muhammadu Buhari a appelé Condé et Ouattara à éviter de se maintenir au pouvoir

Buhari appelé Condé Ouattara. Alassane Ouattara et Muhammadu Buhari le 9 février 2020 au 33è sommet de l'Union africaine à Addis-Abeba
Alassane Ouattara et Muhammadu Buhari le 9 février 2020 au 33è sommet de l’Union africaine à Addis-Abeba

C’était à l’occasion de la 57ème session ordinaire des chefs d’Etats et de gouvernement qui s’est tenue le lundi 7 septembre 2020 au Centre de conférences international Mahatma Gandhi du Niamey. «En tant que dirigeants de nos États membres individuels de la CEDEAO, nous devons adhérer aux dispositions constitutionnelles de nos pays, en particulier sur la limitation des mandats. C’est un domaine qui génère des crises et des tensions politiques dans notre sous-région », a dit Mallam Garba Shehu, le conseiller en communication du Président nigérian, citant Muhammadu Buhari.

« En tant que dirigeants de nos États membres individuels de la CEDEAO, nous devons adhérer aux dispositions constitutionnelles de nos pays, en particulier sur la limitation des mandats »

«Cet appel à la retenue est lié à la nécessité de garantir des élections libres, justes et crédibles. Cela doit être le fondement de la démocratie dans notre sous-région, tout comme la nécessité de respecter l’état de droit », a poursuivi le porte-parole officiel du président.

Muhammadu Buhari a adressé un message clair à ses homologues de l’Afrique de l’Ouest qui s’accrochent au pouvoir

Téléchargez gratuitement l’Application Afriksoir sur Playstore et ne ratez rien de l’actualité ivoirienne et africaine https://bit.ly/2W5gRFO

Notons que cette déclaration se fait au moment où le président ivoirien, Alassane Ouattara, 78 ans et son homologue guinéen, Alpha Condé 82 ans se sont tous déclarés candidats pour un troisième mandat à l’élection présidentielle de leurs pays respectifs. Soulignons que Muhammadu Buhari, 78 ans est le Président de la République fédérale du Nigéria depuis le 29 mai 2015. Il est à son deuxième mandat.f

Afrik soir

FacebookTwitterLinkedinWhatsappPrintEmail

Alassane OuattaraAlpha CondéBurkinaCEDEAOGhanaGuinéeMallam Garba ShehuMuhammadu BuhariNigéria

 Commentaires (0)

Ajouter un commentaire