Lancement à Conakry du projet d’appui à la réponse sanitaire contre la pandémie de COVID-19

0
180
Après trois mois de démarrage effectif du Projet dans un contexte sociopolitique difficile et de restrictions sanitaires, la Croix rouge guineenne en collaboration avec la croix rouge française, ont  organisé ce jeudi 17 Décembre à Conakry, un atelier de lancement officiel des activités dudit projet qui couvrira Cinq préfectures au profit de 2 419 644 personnes bénéficiaires dans les régions de Boke, Labe, Mamou et Nzérékoré.
Ce projet financé par la Délégation de L’Union Européenne (DUE) en Guinée et poursuit l’objectif suivant : « Contribuer à limiter les conséquences sanitaires de la pandémie de Covid-19 en République de Guinée ».
Dans son discours de circonstance le président de la croix rouge gguinéenne Youssouf Traoré indique que,  « notre pays est confronté a la pandémie de la covid-19 depuis mars 2020 alors qu’elle a été détectée en décembre 2019, dans la ville de Wuhan en Chine.
Et depuis ce temps, on assiste à une propagation rapide dans le monde. Les efforts du gouvernement Guinéen depuis l’apparition de la maladie sont à saluer, et doivent être soutenus.
C’est pourquoi, la Croix-Guinéenne et son partenaire la Croix-Rouge Française, en tant qu’auxiliaires des pouvoirs Publics, et fort de leur engagement aux côtés de l’Etat Guinéen lors de l’épidémie de la maladie à Virus Ebola qui a sévit entre 2014 et 2016, ne pouvaient rester en marge du combat contre ce nouveau défi sanitaire qu’est la maladie à coronavirus », dit-il M. Traoré.
De son côté, le Directeur general adjoint de l’ANSS Bounna Yattasaye, souligne que,  « Le projet va couvrir cinq préfectures (Labé, Mamou, Koundara, Nzérékoré, Guéckédou) et deux communes (Matam et Matoto) dans la Région de Cemakry et dont l’objectif est de Contribuer à limiter les conséquences sanitaires de la pandémie de Covid-19 en Guinée.
Bien que de multiples mesures et initiatives ont permis certes d’atteindre des résultats forts appréciables, des défis demeurent encore visibles et nécessitent plus que jamais les efforts conjugués de l’ensemble des partenaires, mais aussi la mobilisation des populations à la base », a souligné le DGA de l’ANSS.
De son côté, le représentant du ministre de la santé,  Dr. Mohamed Laminie Yansané a affirmé que, « Le gouvernement Guinéen, avec l’appui de ses nombreux partenaires n’a cessé de déployer d’énormes mesures afin de venir à bout de ce défi sanitaire, sociale et économique.
Le présent projet découle d’une volonté résolue du Gouvernement de pérenniser les acquis, suite aux résultats probants enregistrés par les précédentes interventions en lien avec la lutte contre cette pandémie qui a été mise en ceuvre par l’ANSS avec le soutien d’autres partenaires», a conclu Dr. Yansané du ministère de la santé.
Sana Sylla 625.480.252