Les nouvelles autorités et la chasse des prédateurs en guinée : La peur bleue de Kaba Guitter

0
183

 Après  leur prise du pouvoir le 5 septembre dernier,les membres du Comité National de rassemblement et du développement (CNRD), ont mis en  priorité dans leurs premières actions sur le terrain la lutte contre la corruption et le détournement de deniers publics.

La Guinée sous la conduite de l’ancien président le professeur Alpha Condé, était devenu une vache laitière de certaines dignitaires du notre pays et de quelques proches du palais de la colombe du régime d’alors.

Des  individus au service de la gabegie financière octroyaient des contrats de gré à gré  dans le seul  but de s’enrichir illicitement sur le dos des pauvres populations et au détriment du développement de la nation. Selon nos informations, des personnes mal intentionnées et organisées en un petit clan  facilitaient des décaissements des fonds au nom des projets qui n’ont jamais été exécutés.

Quoi qu’il en soit, des personnes sulfureuses qui bénéficiaient de la largesse du pouvoir déchu, manifestent déjà leur crainte d’être rattrapé un de ces jours. C’est ainsi que lors de l’invitation des membres du patronat de notre pays au Palais du peuple à Conakry, par M. le président de la république, le colonel Mamadi Doumbouya, selon nos information, un certain Ansoumane Kaba Guitter SA aurait déclaré devant les nouvelles autorités du pays, qu’il ne faudrait pas qu’il y ait une chasse aux sorcières.

Toute chose qui fait penser à plus d’un, la peur bleue qui tenaille notre Guitter. De toute les façons comme on le dit souvent, qui se sent morveux se mousse. En état de cause, l’on se rappel que dans un passé récent ; l’entreprise Kaba Guitter SA aurait décroché nombre de contrats de l’état dans le domaine des travaux publics. II avait décroché un autre contrat minier dans la préfecture de Kouroussa.

Il reste à savoir maintenant si tous ces contrats étaient dans les normes ou des contrats de gré à gré. De toute évidence, quoi qu’on dise, M. Guitter  n’a pas une empreinte digitale vierge dans l’octroie de nombreux contrats de l’ancien régime du Pr Alpha Condé. Par ailleurs ; n’était-il pas le gendre du Président de la république d’alors ?

De toutes les façons l’heure de la vérité a sonné et les prochains jours nous édifieront.

Sylla Ibrahima Kalil, pourconakrynews.org