Réunion de Haut niveau sur la Nutrition à Conakry (Communiqué de presse)

0
11140

Conakry, le 2 novembre 2018 – Madame Gerda Verburg sous-secrétaire générale des Nations Unies et Coordinatrice du mouvement pour le renforcement de la Nutrition (SUN)  effectuera une visite de travail en Guinée du 05 au 07 novembre 2018. A cette occasion et sous le leadership du Ministère de la Santé, elle participera à une réunion de haut niveau sur la nutrition qui se tiendra le Mercredi 07 novembre 2018 à partir de 10 heures à l’Hôtel Kaloum.

Par cet évènement, le Gouvernement Guinéen entend montrer son engagement au plus haut niveau pour faire de la sécurité nutritionnelle un levier important de son développement. En effet, la pose de la première prière de l’usine de production des intrants nutritionnels (Nutriguinée) par le chef de l’État, son excellence, le professeur Alpha Condé, le 14 juin dernier, le rehaussement par arrêté du niveau de l’ancrage de la coordination multisectorielle de la Nutrition et la validation de la Politique Nationale de Nutrition et du Plan Multisectoriel qui en découle, constituent des signaux forts de la part des plus hautes autorités par rapport à la problématique de la Nutrition en Guinée. La réunion de Haut niveau sur la nutrition est un évènement hautement stratégique pour repositionner la Nutrition dans l’agenda de la République de Guinée.

En marge de la réunion, Madame la Coordinatrice du mouvement SUN rencontrera son excellence Monsieur le Président de la République, Monsieur le Président de l’Assemblée Nationale, Monsieur le Premier Ministre Chef du gouvernement,  l’Ambassadeur de France, chef de file des donateurs pour la nutrition, le système des Nations Unies et le réseau des organisations de la Société Civile.

La malnutrition aiguë et le retard de croissance sont des maux qui affectent aujourd’hui plus de 165 millions d’enfants de moins de 5 ans dans le monde. 80 % de ces enfants vivent dans 14 pays à revenus faibles ou intermédiaires dont la Guinée. La forme sévère de la malnutrition aiguë est responsable de plus de 50% de décès chez les enfants de moins de 5 ans dans ces pays.

En Guinée, la situation nutritionnelle reste précaire. Selon les résultats du MICS 2016, plus de 330 000 enfants souffrent de malnutrition aigüe dont 120 000 de la forme sévère. S’agissant du retard de croissance, c’est plus de 700 000 enfants qui sont touchés. Les femmes en âge de procréer sont elles aussi concernées, car le taux de faible poids à la naissance, qui est un indicateur indirect de la sous-nutrition maternelle est estimé à 12 %.

Pour plus d’informations, veuillez contacter :

Dr Dieney Fadima KABA

Directrice Nationale de Santé Familiale et Nutrition

Ministère de la santé, BP 585 – Conakry, GUINEE

Tel +224 622014723: E-mail: dfkaba@gmail.com

www.sante.gov.gn