Un ancien député écrit à Alpha Condé: ” la grâce présidentielle se mérite” ( Lettre Ouverte )

0
349
Excellence Monsieur le Président de la République,
Les compatriotes qui ignoreraient nos relations personnelles pourraient se compter sur les doigts de la main étant donné que toutes les fois que cela a été possible, je n’ai pas manqué de le dire à la communauté nationale, souvent avec insistance, connaissant le caractère cynique de certains guinéens en quête permanente de popularité sur le dos de leurs frères et sœurs qui restent et demeurent dans le meilleur des cas, leurs fonds de commerce politique.
Excellente Monsieur le Président de la République,
C’est à la faveur de vos nouvelles fonctions, celles présidentielles, que nos relations ont dû prendre des plombs dans l’aile en dépit de vos sages et fraternelles mises en garde. La venue de nouveaux collaborateurs m’a amené à prendre mes distances étant entendu que ma présence à vos côtés pourrait négativement se retourner contre moi, dans la mesure où je n’allais jamais me laisser faire et ou laisser passer ce qui pourrait être nuisible à votre image de marque.
Excellence Monsieur le Président de la République,
C’est toujours fort et convaincu de ces relations fraternelles et amicales et à la seule écoute de ma conscience, que j’ai décidé de vous adresser très respectueusement et dans toutes les formes de courtoisie dues à votre auguste Personnalité, la présente illustrant ainsi et de la manière la plus forte, la fidélité à ce qui nous a toujours liés, dans l’intérêt supérieur de la communauté nationale que nous avons en partage.
Sur la base des rumeurs qui circulent et polluent la cité, je tiens à vous dire, du fond du cœur, avec insistance mais dans la courtoisie absolue, qu’il y a des actes à poser qui, infailliblement, vous élèveraient plus haut vers la grandeur Suprême et qui, également pourraient indiscutablement vous immortaliser que d’accorder la grâce présidentielle au prorata de la capacité de rabaissement à vous prendre les pieds par ceux-là qui sont appelés à en bénéficier à la faveur de votre magnanimité et de votre humanisme, car la grâce présidentielle se mérite.
Excellence monsieur le président de la République Pr Alpha condé, 
En votre qualité de berger, humblement, je vous fais appel pour plus d’attention en faveur de votre troupeau menacé de peste bovine et vous fais savoir que mes cris de détresse, de SOS, ne s’arrêteront que lorsque la fumée blanche apparaîtra au-dessus de Sékhoutoureyah.
Dieu, Tu nous vois, Tu nous écoutes, Tu nous suis au quotidien, de Toi Majesté Suprême, nous attendons impatiemment la réponse salvatrice à nos nombreux problèmes, sinon nos valises sont déjà toutes prêtes pour Te rejoindre alors que nous sommes encore très loin de la fin de la mission messianique que Tu nous as confiée avec beaucoup de générosité.
Honorable El Hadj Sékou Béka Bangoura,
Dapompa Commune de Matoto