Journaliste agressé à Kankan: L’UJPLA monte au créneau

0
4960

Communiqué de L’UJPLA ( Union des journalistes de la presse libre Africaine ) relatif aux exactions de militaires sur un journaliste en Guinée( Conakry).

L’Union des journalistes de la presse libre africaine (UJPLA) , organisation panafricaine d’hommes et femmes des médias fermement engagée dans les actions de promotion, de défense de la liberté de la presse, de la sécurité des journalistes, a appris avec regret que le journaliste guinéen Ahmed Sékou Nabé, de l’antenne régionale de la radio Espace FM à Kankan, également, correspondant local du site d’information Mediaguinee.com, a été victime d’exactions, malmené et menacé.
Son matériel de travail a été détruit par un officier de l’armée guinéenne. C’était le mardi 24 mai 2022 alors que le reporter couvrait, pour le compte de ses organes de presse, une opération de déguerpissement dans le quartier Missiran de la ville de Kankan.

L’UJPLA déplore et condamne cette atteinte inacceptable à la sécurité des journalistes  et à la liberté de la presse.

L’UJPLA demande que l’auteur de ces actes d’agression, clairement identifié,  soit traduit devant les juridictions compétentes de la Guinée pour répondre de ses actes.

L’UPLA exprime enfin  son soutien, sa solidarité et sa compassion au confrère Ahmed Sékou Nabé.

Fait à Abidjan le 26 mai 2022.

P/O Le Président de l’UJPLA,
Le Délégué à la communication
Honoré Sépé .