Kankan : vers la célébration du 100ème anniversaire de feu Solomana Kanté l’inventeur de l’alphabet N’ko

0
12562

Solomana Kanté l’inventeur de l’alphabet N’ko, est né en 1922 à Soumankoi un district relevant de la sous-préfecture de Karifamoriah, dans la préfecture de Kankan. Les 23, 24 et 25 novembre prochain, les adeptes de l’écriture N’ko à Kankan à travers le groupe « N’ko SEMBA », célébreront le 100ème anniversaire de sa naissance. Pour cela, plusieurs activités sont prévues notamment une conférence qui sera animée sous le thème : la naissance de Solomana Kaba et la renaissance de l’Afrique qui signifie littéralement en maninka  » Kanté Solomana sodon kènin fadafina la moyin kouda lédi ». Lasso Kouyaté alias Manden Djeliba est conseiller de l’académie N’ko de Kankan :

« L’inventeur de l’écriture N’ko est né en 1922 ce qui fait 100 ans cette année, donc le groupe SEMBA qui est une coordination qui regroupe toutes les associations n’kophone de Kankan et alentour, a décidé de commémorer ça cette année parce qu’il fut un grand homme pour le manding et pour toute l’Afrique. Cette année nous avons décidé que la date de sa naissance ne doit pas passer inaperçue à Kankan. Le 23 novembre nous allons faire le carnaval pour montrer à la population de Kankan que c’est un grand jour pour nous. Le 24 nous allons faire la conférence dans la salle polyvalente de l’école professionnelle HOCHIMIN, après la conférence nous allons visiter les 5 hectares que nous avons acheté pour les réalisations de l’écriture N’ko et le 25 novembre nous allons nous retrouver à Kölöni pour faire le sacrifice pour Solomana Kanté. »

Placée sous la présidence de Mohamed Keita « Manden Yiriba », plusieurs figures importantes du pays et de la sous-région sont invitées à cette célébration, parmi lesquelles l’ancien premier ministre Kabinet Komara et sa femme, l’artiste Elie Kamano et Harouna Barry du ministère de la communication malienne :

« Il y a des grandes personnalités qui sont invitées parce que Solomana Kanté est l’affaire de tout le monde, la coordination des n’kophone au Mali est aussi invitée, il y a des gens qui viendront du Sénégal et de la Cote d’ivoire. »

Créée en 1949 à Bingerville en Côte d’Ivoire par Solomana Kanté, l’écriture N’ko a pris une dimension internationale. La commémoration de la naissance de son inventeur est donc une nécessité pour les N’kophones, c’est pourquoi Lasso Kouyaté lance une invite à l’endroit non seulement des autorités mais aussi de la population pour donner une marque particulière à cet évènement d’envergure :

« Nous lançons un appel envers les autorités de Kankan, il faut donner la valeur à ce qu’on a pour que les autres puissent considérer et valoriser, donc nous les demandons de mettre en œuvre pour que cette organisation soit une réussite, nous demandons également à la population de venir massivement. »

Source: Guinéebreve.com