Kassory Fofana reste en prison malgré une remise en liberté

0
15177

 

L’ancien fondateur du parti politique GPT ( Guinée Pour Tous) figure parmi les 183 personnalités de l’ancien gouvernement d’Alpha Condé qui sont dans le viseur de la junte guinéenne. Ibrahima Kassory Fofana, en détention préventive depuis avril restera en prison malgré la quatrième mise en liberté provisoire depuis son arrestation, pour détournements de deniers publics, corruption d’agents publics, blanchiment de capitaux et enrichissement illicite, selon une ordonnance qui est parvenue vendredi 2 décembre.

Il y a deux jours, la chambre de d’instruction de la Cour spéciale de répression des infractions économiques et financières (Crief) décide de mettre en liberté provisoire l’ex-Premier ministre guinéen moyennant un contrôle judiciaire très strict. Il doit notamment se présenter au greffe de la chambre chaque mardi, ne pas sortir des limites de Conakry sans autorisation, ou encore déposer une somme de 3 000 000 ( trois milliards de gnf)en guise de caution.

Et pour justifier cette décision, les trois juges de cette cour mettent en avant notamment le fait qu’une commission rogatoire n’a découvert aucun élément nouveau qui incrimine Kassory Fofana. De plus, que les conditions pour une détention provisoire n’étaient pas remplies  ou le fait que son état de santé l’exposait à des risques graves.

Mais la joie des proches du dernier Premier ministre d’Alpha Condé a été de courte durée. Le procureur près la Cour de la répression  des infractions économiques et financières Aly Touré a fait appel devant la Chambre de contrôle dès vendredi matin, ce qui est suspensif de la décision de mise en liberté provisoire d’Ibrahima Kassory Fofana.

Kassory Fofana tout comme les anciens ministres Oyé Guilavogui  , Dr Mohamed Diané et l’ancien président du parlement Amadou Damaro Camara sont tous en prison depuis plusieurs mois.

Avec guinee3.com