Mali: Des coups de feu entendus sur une base militaire près de Bamako

0
5920

Des coups de feu ont été entendus tôt vendredi sur la principale base militaire située à l’extérieur de Bamako, la capitale du Mali, avant de s’atténuer au bout d’environ une heure, a rapporté un journaliste de Reuters.

Trois résidents du camp, qui ont demandé à ne pas être identifiés, ont dit qu’ils pensaient que la base de Kati, à environ 15 km de Bamako, avait été attaquée par des militants islamistes présumés, qui mènent une insurrection au Mali depuis dix ans.

La base de Kati a été le théâtre de mutineries en 2012 et 2020 qui ont conduit à des coups d’État réussis, mais les habitants ont déclaré que les soldats ne semblaient pas se battre entre eux.

Des combattants islamistes liés à Al-Qaïda et au groupe État islamique ont attaqué à plusieurs reprises des bases de l’armée à travers le pays, mais jamais aussi près de la capitale.

L’armée a déclaré tard jeudi que des combattants liés à Al-Qaïda avaient attaqué plusieurs camps militaires plus tôt dans la journée à plusieurs centaines de kilomètres au nord de Bamako, dans le centre du Mali, tuant un soldat et en blessant 15.

Reuters n’a pas pu vérifier immédiatement la cause des tirs à Kati. Le porte-parole de l’armée malienne n’était pas immédiatement disponible pour un commentaire et un responsable de la présidence a refusé de commenter.

Après la fin de la fusillade, vers 6 heures du matin, des hélicoptères ont été entendus au-dessus de la base. L’entrée a été fermée et deux ambulances ont été aperçues.

(Reportage Fadimata Kontao, avec la contribution d’Aaron Ross; version française Elena Vardon, édité par Kate Entringer)