OGP : les faits au-delà des spéculations, Mandian Sidibé, coupable ou accusé ?

0
2437

De folles rumeurs courent comme un feu de brousse à travers la ville ces derniers temps.

« À l’OGP, rien ne va plus » ou « Mandian Sidibé dans de sales draps », ou encore « Ça sent mauvais dans la case OGP » et pis, on entend avec véhémence : « Mandian, en 6 mois seulement, se tape 9 milliards et se coule douce ».

Ça se raconte, ça circule dans la messagerie, le Messenger ou le Whatsapp…Mais, fort malheureusement, malgré la vélocité de la rumeur, ni ceux qui font courir l’information, ni ceux qui la reçoivent et encore moins ceux qui en doutent ne peuvent brandir la moindre preuve pour attester l’accusation.

Comme cela a toujours été, c’est tel a fait ceci ou tel a dit cela. La rumeur persiste, le doute s’installe, la méfiance gagne sur le sentiment et la confiance s’érode.

Mandian Sidibé est-il coupable d’une malversation financière ou est-il victime de son destin, dans un contexte où chacun se croit plus légitime et méritant au poste que l’occupant?

Après la petite tempête d’une cabale mal montée, notre équipe d’enquêteurs a mené  avec dextérité une enquête sur un sujet devenu le chou gras d’une presse et le kif du moment de la toile qui s’en donne à coeur joie.

Qu’en-est-il vraiment ?

Les faits…

Tout le budget prévisionnel annuel de l’OGP fait 73 milliards dont nul ne peut donner sa main à couper quand au recouvrement effectif dudit montant en 12 mois.

À date, et selon nos informations, l’OGP sous la direction de Mandian Sidibé n’a pu mobiliser que 14 milliards. Et, la masse salariale mensuelle fait environ 2 milliards. Ses Six (06) mois de gestion font 12 milliards. Sans occulter les factures des prestataires et le fonctionnement.

Aujourd’hui, à l’OGP, il n’y a pas d’arriérés de salaires et les personnels ont été toujours payés avant le 05 de chaque mois.

Alors, comment Mandian Sidibé pourrait-il se la couler douce jusqu’à pomper 9 milliards dans les caisses de l’OGP ?

La cabale…

Il y a sans doute une volonté de nuire à la réputation de celui dont la gestion à la tête de l’OGP est des plus vertueuses. L’écho de la bonne marche dont se fait Mandian Sidibé et son équipe dérange et aiguise déjà les appétits des chercheurs de postes.

L’OGP qui était la vache à lait d’une bande de rapaces est aujourd’hui la vitrine de la bonne gouvernance. Mandian n’a piqué un seul sou des caisses de l’OGP ; mais, ce qui dérange et ce pourquoi il est devenu la tête à couper d’un peloton d’exécution, c’est du simple fait qu’il a fermé le robinet à ceux qui pensaient que servir la République c’est manger et boire à satiété.

Cherchez ailleurs, à l’OGP, jusqu’à preuve du contraire, Mandian est victime d’acharnement. N’est pas DG de l’OGP qui veut ! Foutez la paix à Mandian Sidibé ! Son destin ne doit déranger personne…

Par Amadou Tidiane Sow, économiste