Pendaisons du 25 janvier 1971 : les victimes du Camp Boiro demandent la relance du projet de reconciliation nationale

0
659

En prélude de la célébration de l’anniversaire des pendaisons des victimes du 25 janvier 1971, l’Association des Victimes du Camp Boiro (AVCB) a organisé une conférence de presse organisée ce lundi, 24 janvier 2022, à Conakry. Les membres de la structure dénoncent une fois encore les tueries perpétrées sous le régime de l’ancien président Ahmed Sékou Touré et réclament justice, vérité et réconciliation au autorités en place.

Dans son introduction à la conférence, El hadj Facinet Sylla a parlé du projet de réconciliation idée du président Alpha qui avait demandé au premier ministre d’alors de travailler avec le CPRN sur l’avant-projet de loi de la mise en place d’un projet de réconciliation définitive.

 » Depuis cette date, plus rien. C’est à ce niveau que le travail a été bloqué. Malheureusement ce rapport avait été tout simplement classé. C’est juste un manque de volonté politique. Donc je pense bien que avec l’arrivée du CNRD au pouvoir, l’espoir est là. Nous avons même rencontré le premier ministre pour relancer les activités de la CPRN. Le 06 janvier nous avons remis ce projet au Premier ministre pour relancer la commission. Il y a besoin d’actualisation du rapport qui nous a été donné de 1958 à 2015 mais de 2015 à nos jours, il y a eu des violations très graves…Ce nouveau rapport actualisé sera validé. Et s’il est validé, nous allons passer à la mise en place de la commission définitive de vérité, justice et réconciliation…Ce travail sera présenté au colonel Doumbouya et le CNRD, mais nous espérons qu’ils ne vont pas manquer de volonté politique comme leurs prédécesseurs », affirmé Elhadj Facinet.

Sana Djikiné