Terrorisme en Afrique : Macky Sall dénonce “l’inertie” du Conseil de sécurité de l’ONU

0
5215
“Le continent est devenu aujourd’hui un des épicentres du terrorisme”, a constaté Macky Sall, lors de l’ouverture de la huitième édition du Forum International de Dakar sur la Paix et la Sécurité. Devant ce constat,  le Président sénégalais a déploré le manque d’engagement des Nations-Unies à vaincre ce cancer en Afrique : “L’inertie du Conseil de sécurité dans la lutte contre le terrorisme en Afrique porte en elle la défaillance du système multilatéral. Pour inspirer confiance et adhésion, le multilatéralisme doit servir les intérêts de tous. Autrement, il continuera de susciter la méfiance des uns, la défiance des autres, et de perdre ainsi la crédibilité et la légitimité attachées à son autorité”. 
Le chef de l’État sénégalais, par ailleurs Président de l’Union africaine, a identifié les causes de la prolifération de ce mal : “Ce fléau est alimenté par la criminalité transfrontalière, la prolifération illégale des armes, les flux financiers et trafics illicites de tout genre, et la participation de combattants étrangers”. 
 
 
“Des Etats sont menacés jusque dans leur existence, des vies humaines perdues au quotidien, des services sociaux de base détruits, et plus de 30 millions de personnes restent réfugiées ou déplacées à l’intérieur de leur propre pays”, s’est-il désolé. 
Devant ce tableau sombre, Macky Sall a appelé à un changement de paradigme dans la lutte contre ce fléau : “Face au terrorisme, les Opérations classiques de paix des Nations Unies ont montré leurs limites.  Des casques bleus attaqués jusque dans leurs propres bases, sans capacités significatives de riposte, ne peuvent assurément pas protéger des populations menacées par des groupes terroristes. Comment d’ailleurs maintenir la paix quand elle n’est même pas rétablie ? En vérité, c’est toute la doctrine des Opérations de paix qu’il convient de mettre à jour en intégrant pleinement la lutte contre le terrorisme, y compris en Afrique”. 
seneweb.com