Tiken Jah Fakoly :  » la situation actuelle du Mali s’apparente à celle de 1958 quand Sékou Touré a répondu négatif à la France »

0
5683

Dans une vidéo de 2mn40, publiée sur sa page Facebook, l’artiste ivoirien, le reggaeman, Tiken Jah Fakoly s’est exprimé sur la situation actuelle du pays. Selon lui, depuis que notre pays a pris son destin en main, on commence à voir le résultat et que son objectif n’est pas de soutenir un coup d’Etat ou une junte mais d’attirer l’attention de la jeunesse éveillée de l’Afrique. 

Connu pour son panafricanisme, son combat contre le néo-colonialisme et pour le développement de l’Afrique, le légendaire de la musique reggae, Tiken Jah Fakoly s’est prononcé sur la situation du Mali à travers une vidéo de 2mn40 qui n’a cessé de circuler sur les réseaux sociaux durant la semaine dernière.

Pour s’expliquer, il déclara que cette situation dans laquelle notre pays vit nous rappelle celle de 1958 lorsque le président Sékou Touré a répondu négatif à la France. D’après lui, tout a été mis en place pour ne pas que ça marche. C’est pourquoi, dira-t-il dès que le Mali a décidé de prendre son destin en main et de mener sa guerre pour libérer son territoire, les résultats sont là et plus visibles. « Tout est mis en place, pour que ça ne puisse pas marcher. Comme si les africains étaient des gamins, comme si nous étions des incapables. J’aimerais aujourd’hui, attirer l’attention de la jeunesse africaine, de la jeunesse consciente, de la jeunesse éveillée, leur dire de suivre la situation du Mali de près…. » a lancé comme appel Tiken Jah Fakoli .

Pour éclairer la lanterne, il a fait savoir que son objectif n’est pas de soutenir un coup d’Etat, ni une junte, mais d’ attirer l’attention de la jeunesse éveillée de l’Afrique et de leur dire ceci : « En tant qu’africain qui a vécu au Mali depuis 2002 jusqu’à maintenant et qui a suivi la situation de près depuis 2013, je pense que depuis que le Mali a décidé de prendre les choses en main, nous commençons à voir des résultats, les résultats commencent à tomber, des villages sont récupérés, les terroristes sont terrorisés. Donc, tout est fait aujourd’hui pour ne pas que ça marche » a-t-il martelé pour indexer l’occident.

En conclusion, en s’adressant aux africains, il dira qu’on doit suivre de près cette situation du Mali, que c’est une résistance qui est en marche. Histoire de dire que si  le Mali réussit, d’autres pays vont essayer d’avoir la vraie copie de l’Indépendance parce que, souligne-t-il, celle de 1960 est la photocopie.

Avec Maliweb.net