TRANSITION GUINÉENNE : QUELLE EST LA MOUCHE QUI A PIQUÉ LE PSEUDO DIPLOMATE SAID DJINNIT POUR QU’IL S’ATTAQUE AU CNRD ET À NOTRE PRÉSIDENT ?

0
959

Le businessman de la crise, Saïd Djinnit, est très mal placé pour donner des leçons aux Guinéens, qu’il a toujours grugés durant sont mandat de Représentant Spécial du Secrétaire Général des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest.

《 La Transition conduite par le Colonel Mamadi Doumbouya est une mauvaise solution à un véritable problème 》, telle est l’ineptie placardée dans un torchon d’interview accordée, au journal « Jeune Afrique », par le pseudo diplomate Said Djinnit, contre le CNRD et son charismatique Président dont la popularité et l’acceptation du pouvoir par le souverain Peuple de Guinée ne souffre d’aucune ambiguïté.

Qu’il était promis à une brillante carrière de diplomate intégré, honnête, digne et véridique. Hélas ! L’ Algérien Saïd Djinnit est, malheureusement, tout sauf un fonctionnaire onusien crédible et applaudi sur le continent africain. Selon de nombreux observateurs avertis, l’ancien Envoyé Spécial de l’ONU pour la région des Grands Lacs est un pyromane de la pire espèce, qui ne recule devant rien, si ses intérêts égoïstes sont menacés. Il fait la fête, alors que les autres pleurent.

Saïd Djinnit a déjà montré ses limites de diplomate dans de nombreux pays du continent, dont la République de Guinée. Faut-il rappeler, d’ailleurs, que notre cher pays est l’une des plus grandes victimes de l’ irresponsabilité notoire de ce dangereux manipulateur qui s’arroge, sans vergogne, le titre de diplomate.

L’on se souvient encore des ratés de sa mission catastrophique, à Conakry, en 2010. Le Palais de Verres de Manhattan l’avait dépêché dans la capitale guinéenne dans le but d’accélérer le processus électoral, au point mort, à l’époque. Nul n’ignore la suite de sa médiation sanctionnée par un échec lamentable, tout simplement, parceque Djinnit n’est pas crédible et se trouve à mille lieues du professionnalisme.

C’est ce même diplomate très décrié qui se permet, à présent, de narguer les Guinéens, en s’érigeant en piètre donneur de leçons au CNRD et à son leader patriote et intègre, le chouchou des populations guinéennes, le Colonel-libérateur, Son Excellence le Président Mamadi Doumbouya en l’occurrence.

Dans une interview décousue, téléguidée, faite de contre-vérités et de ragots puériles, indignes d’un homme de son âge, Saïd Djinnit tente de diaboliser notre Messie National, l’homme qui nous a libérés des griffes acérées du défunt régime liberticide et tyrannique.

Dans sa sortie qui laisse à désirer, le soi-disant diplomate accuse, sans la moindre preuve, le Héros National du 05 septembre de vouloir confisquer le pouvoir. Si ce diplomate de pacotille a une mémoire de poule, les Guinéens, eux, ont une mémoire d’éléphant. Ils ne boivent pas par les narines. Nos compatriotes n’ont pas oublié et ne sont pas prêts d’oublier les missions négatives et contre-productives, à Conakry, du  » mercenaire » Algérien.

Ce dernier est très mal placé pour donner des leçons au vaillant Peuple de Guinée et à son sauveur, le Président de la République, Son Excellence le Colonel Mamadi Doumbouya, que les populations martyres et laborieuses de notre chère Guinée portent, plus que jamais, dans leurs cœurs.

Le pseudo Diplomate, pardon, l’avocat du diable, doit savoir, une fois pour toute, que le brave Peuple de Guinée n’est pas la propriété privée des personnages auxquels il fait allusion dans son tissu de mensonges.

En définitive, les Guinéennes et Guinéens n’ont pas de leçons à recevoir d’un pyromane, qui roule exclusivement pour ses intérêts égoïstes et contre-nature. Qu’il garde ses leçons toxiques et nocives. Le Peuple de Guinée n’en est pas preneur.

Avec le Colonel Mamadi Doumbouya et le CNRD, ce sont les Guinéens et la Guinée qui gagnent tous les jours que Dieu fait. On ne peut pas être plus royaliste que le Roi. Un point, mille barres……

Mandian SIDIBE, Journaliste