Un an après sa prise de fonction, Dr Mamadou Péthé Diallo fait son rapport d’étape

0
8296

Le ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique a animé un point de presse ce lundi 7 novembre 2022, au siège de la cellule de communication du gouvernement.

Un an après sa prise de fonction, Dr Mamadou Péthè Diallo est revenu sur les différentes réformes engagées par son département. Ce, conformément à la volonté du président de la Transition, le Colonel Mamadi Doumbouya.

Face aux Hommes de médias, le ministre de la Santé a tout d’abord rappelé la principale mission qui lui a été confiée par le chef de l’Etat. Celle, de rétablir la confiance entre le secteur de la Santé et la population. Pour Dr Mamadou Péthé Diallo, le chantier est vaste, mais la volonté des autorités à atteindre l’objectif ne manque pas.

Dès son arrivée à la tête du département, le ministre après avoir fait un diagnostic, a vite entrepris quelques réformes phares pour soulager les populations. Parmi elles, l’inauguration de l’hôpital national Donka. Lancés en 2015, les travaux ont été achevés cette année, grâce à la forte implication du Président de la Transition.  Aujourd’hui, cet hôpital qui a connu une extension est équipé de matériels de dernière génération et connait une nette amélioration de ses services.

Outre l’inauguration du CHU Donka, le chef du département de la Santé a, fait un survol sur la santé numérique, la lutte contre les faux médicaments et les cliniques clandestines. Il a surtout fait savoir que  « cette opération n’est engagée contre personne, mais vise plutôt à assainir le secteur, afin d’améliorer la santé des populations ».

Dans ce cadre, il a rappelé que plus de 220 conteneurs de faux médicaments ont été saisis et le contenu  incinéré. Tout en se réjouissant de la disponibilité des médicaments entre 86 et 99% dans les structures de santé des régions de Labé et Kankan, le ministre note tout de même que des pharmaciens et personnels de santé seront recrutés et déployés à l’intérieur du pays pour faciliter l’accès aux médicaments et permettre  des soins de qualité aux populations.

En guise d’exemple des conséquences d’utilisation des faux médicaments, le ministre a évoqué le cas des hémodialyses. C’est pourquoi, le CNRD et son gouvernement ont rendu gratuit le traitement des malades d’hémodialyses et leur approvisionnement en médicaments de qualité est aussi assuré.

Parlant de la cherté des prix des produits dans les pharmacies, Dr Mamadou Péthé Diallo rassure que son département travaille pour changer la donne. D’ailleurs, indique-t-il, des réunions ont eu lieu avec les grossistes pour revoir cette situation.

Le ministre a annoncé la construction de 8 centres d’hémodialyses dans les différentes régions du pays. L’objectif vise à limiter le déplacement des patients vers Conakry. A cela s’ajoute la construction de 15 centres de santé à Conakry et dans les autres régions du pays.

Transmis par la Cellule de Communication du Gouvernement