Unification du Patronat Guinéen :Le président El hadj Mohamed Habib hann recommande d’abord l’auto-dissolution des différents Patronats

0
730
Le   bureau  exécutif du Conseil National du Patronat Guinéen(CNP-Guinée)  élargi   au comité statutaire et au comité des  finances  était  réuni en Assemblée générale ce vendredi,11 janvier 2021 au siège dudit Patronat   pour examiner  la situation du projet de mise  en place du nouveau patronat, voir comment procéder à l’unification du patronat  et ensuite de discuter éventuellement sur  l’ensemble des activités du CNP-Guinée.Cette Assemblée générale a connu la participation des représentants des différentes fédérations patronales et des membres   du bureau exécutif du CNP-Guinée.
Au terme de leur rencontre, le  président du Conseil National du Patronat Guinéen(CNP-Guinée),El hadj Mohamed Habib hann, a  expliqué l’objectif de la tenue de cette Assemblée générale.‹‹Nous  avons  decidés   de tenir cette Assemblée générale aujourd’hui  pour répondre positivement à l’appel de son excellence monsieur le président de la République et donner nos avis et recommandations pour qu’il ait une participation effective au processus de mise en place du nouveau patronat››, a déclaré le président du Conseil National du Patronat Guinéen,El hadj Mohamed Habib hann.
‹‹Aujourd’hui, ce n’est pas simplement une fusion des patronats, l’idée finale c’est d’arriver à une auto-dissolution. C’est la première recommandations que nous allons faire aux autorités.Tous les quatre patronats existants doivent tenir des assemblées générales extraordinaires  pour décider l’auto-dissolution des patronats existants au profit du patronat unique qui doit être mise en place conformément aux recommendations du chef de l’État››, a affirmé le président El  hadj Mohamed Habib hann.
Avant  d’ajouter :‹‹Deuxièmement, il faudrait absolument une commission technique sous l’égide du ministère du commerce qui à été désigné avec le ministère du travail pour amener tous les acteurs à participer activement à ce comité technique pour déterminer les conditions de mise en place du nouveau patronat notamment la mise à jour où la mise en place d’un  nouveau statut, d’un  nouveau règlements intérieurs, des chartes concernant les acteurs intéressés à  des postes de responsabilité afin qu’il ait soit un congrès électif pour l’élection d’un nouveau bureau du Patronat››, a -t-il ajouté.
Et de préciser que le nouveau patronat doit être un patronat qui est  issu d’un congrès électif. ‹‹La commission actuelle où  les patronats auto déclarés ne répondent pas du tout aux conditions et aux règles éditées par le BIT, l’OIE et concert des Nations Unies. Nous souhaitons aujourd’hui qu’on respecte ses règles. Qu’il ait un bureau provisoire qui doit être neutre et qui doit être présidé par un acteur indépendant  du secteur privé  afin de permettre à tous les quatre patronats de pouvoir mobiliser  les fédérations patronales membres existantes au sein de chaque patronat, afin de respecter les conditions d’éligibilité et d’électeur.C’est ce qui permettra d’avoir un bureau électif convenable et répresentatif  et avoir un patronat digne qui respecte et qui répond aux exigences du monde du travail mais également répondre aux aspirations des fédérations patronales membres du CNP-Guinée››, a -t-il souligné.
Pour mettre un terme à ses propos, il a dit :‹‹ De façon inclusive, il faudrait que tous le secteurs’ privés guinéens  se sentent concerner et impliqués. On a décidé d’aller dans le même sens pour la mise en place du nouveau patronat››.
Sylla Ibrahima Kalil, pour www.conakrynews.org 625444534