PRÉSENTATION DU PROJET DE LOI DE FINANCES RECTIFICATIF 2023 AVEC UN TAUX DE CROISSANCE DE 6,1% –

0
83

Le gouvernement guinéen à travers les Ministères du Plan, du budget, de l’économie et des finances, a procédé à la présentation du projet de loi de finances rectificatif (PLFR) 2023, lundi 11 septembre 2023, au cours d’une plénière tenue à l’hémicycle, en présence des plusieurs membres du CNRD et les conseillers nationaux.

Dans son exposé, la Ministre du plan et de la coopération internationale, Rose Pola Pricemou a indiqué que l’économie guinéenne est restée résiliente, malgré la crise qui frappe économie mondiale. Le taux de croissance en 2022 est à 5,5%, tandis qu’en 2023, l’économie guinéenne pourrait observer la tendance avec un taux de croissance de 6,1%  grâce aux résultats obtenus dans la mise en œuvre du programme de référence intermédiaire (PRI) 2022-2025.

De son côté, le Ministère du Budget, Dr Lanciné Condé, a précisé que le contexte macroéconomique a modifié les hypothèses de base à l’élaboration de la loi des finances initiale 2023 sans les affecter négativement en raison de la résilience de notre économie.

« En matière de recettes, les prévisions se chiffrent à 29 mille 029,32 milliards de francs guinéens contre 27 mille 910,95 milliards en LFI, soit une augmentation de mille 118,37 milliards (4,01%).

Les dépenses sont passées de 36 mille 106,74 francs guinéens à 37 058,75 milliards au niveau du PLFR 2023, soit une augmentation de 952,01 milliards (34%) », a souligné le ministre du Budget.

Pour sa part, le Ministre de l’économie et des finances, Moussa Cissé a rappelé que la loi des finances initiale (LFI ) 2023 , est une traduction chiffrée des objectifs du gouvernement notamment la poursuivre de la réforme des marchés publics, l’amélioration et la digitalisation des procédures de passation des marchés publics, la dématérialisation des opérations de paiement, surtout la maîtrise de  la gestion des investissements publics, à travers la sécurisation de l’exercice budgétaire 2023 et du financement de 44 projets prioritaires présidentiels.

AGP