Aboubacar Soumah, syndicaliste persiste : «Je demande à tous les parents d’élèves de garder leurs enfants à la maison »

0
1568

Lancée depuis le 13 novembre dernier, la grève  des syndicats libres  des enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG),  qui réclament une augmentation de salaire se poursuit en Guinée.

Joint au téléphone ce lundi matin dans l’émission des Grandes Guelle,  Le syndicaliste Aboubacar Soumah dément la  fin de la grève des enseignants et estime qu’il y a une manipulation des jeunes qui ont parlé en son nom hier dimanche 03 décembre 2017 sur les médias d’Etat.

« Je vous dis que la grève continue. Tant que ce n’est pas moi qui parle, on ne peut se fier à rien. Ceux qui ont parlé hier en mon nom sont des manipulés. C’est le gouvernement qui veut nous diviser et les jeunes ont prêté le flanc. Ils ont reçu de l’argent des mains du ministre de l’éducation, Ibrahima Kalil Konaté », a révélé M. Soumah.

Parlant  sur les accusations portées contre lui par les jeunes, Aboubacar Soumah dément. « Je n’ai rien reçu des mains d’un politicien. C’est mon collègue Abdoulaye Portos qui m’a appelé pour me dire que son grand frère nous a offert 5 sacs de riz et 2 bidons d’huile. Il a   déposé  2 sacs et un bidon chez moi. Et, ça c’est à mon absence. Je ne suis même pas chez moi. Croyez-moi que ce sont  des accusations fantaisistes. Je n’ai rien reçu d’un quelconque homme politique. La voiture dans laquelle je sors m’est envoyée par Abdouramane Sano, de la PECUD. Le combat que je mène est syndical et il le restera. Je demande à tous les parents d’élèves de garder leurs enfants à la maison », a articulé Aboubacar Soumah.

Sana Sylla pour leverificateur.net 625.480.252

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE