Affaire travail forcé : le couple Touré confiné en résidence surveillée en attendant leur procès aux USA

0
90

Le fils de Sékou Touré, Mohammed Touré et son épouse Denise Cros-Touré, de Southlake,  accusés  d’avoir forcé une jeune fille à travailler pour eux pendant 16 ans sans la payer seront désormais  surveillés  par les autorités fédérales américaines  et seront  en grande partie confinés  à leur  domicile dans des conditions de libération ordonnées par un magistrat américain.

En outre, Mohamed Touré et sa femme, Denise Cros-Toure, tous deux âgés de 57 ans, ont reçu l’ordre de remettre leur passeport, selon l’ordre rendu mardi 1er mai.

Les Toures doivent rester à la maison à l’exception des sorties liées au travail, à l’éducation, aux services religieux, aux rendez-vous médicaux ou aux audiences, selon les conditions de libération.

Lundi, le magistrat américain Jeffrey L. Cureton a ordonné la libération du couple après une audience de près de trois heures de détention dans une salle d’audience remplie de partisans des Touré, qui vivent dans la région depuis 25 ans.

Le juge fédéral a ordonné la détention du couple  à une résidence surveillée en attendant leur  procès pour des charges de travail forcé. Les documents de la Cour fédérale montrent que le magistrat américain Jeffrey Cureton a signé l’ordre lors d’une audience lundi.

Lors d’un témoignage lundi, les procureurs fédéraux ont déclaré à Cureton que Mohamed Touré n’avait pas été employé alors qu’il vivait aux Etats-Unis et que sa femme n’avait travaillé que brièvement ces dernières années. Les Toures étaient en détention depuis la semaine dernière quand des agents fédéraux sont allés chez eux et les ont arrêtés sous l’accusation fédérale de travail forcé.

Les Toures ont été chargés d’envoyer  une jeune fille de Guinée pour vivre avec eux à partir de janvier 2000 et de l’obliger à travailler chez eux gratuitement. Une plainte pénale fédérale contre eux a également déclaré que le couple a abusé de la fille, qui a réussi à leur échapper en 2016. Une fille des Touré a témoigné à l’audience lundi que la jeune fille n’était pas forcée de faire quoi que ce soit et qu’elle n’avait jamais été abusée à leur domicile de Southlake.

Thierno Mouctar Bah, depuis New York pour leverificateur.net 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here