PARTENAIRES
ACTUALITE
Que le Guinéen est versatile! Tenez! Le tout nouveau ancien Ministre de la Communication, depuis lundi 4 janvier 2016, Alfousseny Makanera Kaké, puisqu'il s'agit bel et bien de lui, qui ne jurait que par son...
Retour des Volontaires du Corps de la Paix en Guinée L’Ambassade américaine à Conakry et le Corps de la Paix sont heureux d'annoncer le retour des volontaires américains en Guinée. 15 volontaires arriveront dans le...
AFRIQUE
Un tribunal rwandais a refusé lundi de libérer sous caution l'opposante Diane Rwigara, poursuivie pour falsification de documents dans le cadre de sa tentative de participation à...
INTERVIEW
 La journée du 31 octobre restera longtemps un souvenir tyrannique pour la presse guinéenne. Une centaine de journalistes partis à l’escadron mobile N0 3 de Matam pour apporter leur...
Date de Publication: 2016-09-01 14:16:57
Vers la célébration de l’an 116 de l’Almamy Samory Touré en Guinée

La mort de l’Almamy Samory sera  commémorée pour la 3ème  fois en Guinée sous le thème «commémorons les 116 ans de la mort de l’Almamy Samory Touré» du  07 au 10 octobre 2016 à Kérouané et Beyla.

 Cette information  a été rendue publique mercredi 31 Août 2016, au palais du peuple, lors du lancement officiel de la 3ème Edition du FECK (festival Culturel international de Konia pour intégration).Témoignages et discours ont ponctué cette commémoration. Mais pour les organisateurs, ce n'est que partie remise. 

Initié par le président de l’association des konia  à Conakry M. Ansoumane Adios Condé, selon lui, cette  commémoration de l’an 116 de la mort de l‘empereur, Almamy Samory Touré permet aux guinéens de perpétuer le devoir envers la patrie.

« La raison première de notre initiative, de ce projet culturel tient à un des points fondamentaux du discours d’investiture du président de la république qui disait au peuple de Guinée d’aller à la recherche de son passé et de l’éclairer, mais et surtout de se réconcilier avec lui. »

Cette 3ème Edition sera donc une halte, un arrêt pour nous permettre de nous souvenir car « un peuple qui ne se souvient pas, ne se construit pas du moins durablement ». Almamy Samory Touré fils du Konia, du manding et de l’Afrique reste et demeure un monument, un symbole qui doit servir de boussole.

A noter  que  l’objectif  est de communiquer la part d’harmonie et d’amour que le Konia entend apporter à l’éclosion d’une nation unie, forte et prospères. « Sur le plan culturel, l’apport du Konia est immense varié et complexe. Elle sera l’occasion  rêvée de recueillir les différents acquis culturels du konia ainsi que ceux de tous les compartiments du pays et même de la sous-région Ouest-africaine à l’image de l’immortel Bembeya National international.

 

A rappeler que L’Almamy Samory Touré, né vers 1830 à Miniabaladougou,  Guinée. Il est décédé le 02juin 1900 à Ndjolé au Gabon et  fut le fondateur de l'empire Wassoulou.  Il résista à la pénétration et à la colonisation française en Afrique de l’ouest.

 

Camara Ibrahima Sory 664478635.

 

INTERVIEW
 La journée du 31 octobre restera longtemps un souvenir tyrannique pour la presse guinéenne. Une centaine de journalistes partis à l’escadron mobile N0 3 de Matam pour apporter leur...
Dans un Etat sauvage l’État tue sans jugement, l’État entretient l’impunité, l’État oppose les communautés, l’Etat affaibli les institutions, l’Etat...
PHOTOS
Copiryght 2013 - Tout droits reserves leverificateur.net - Designed by electro-times.com