PARTENAIRES
ACTUALITE
Que le Guinéen est versatile! Tenez! Le tout nouveau ancien Ministre de la Communication, depuis lundi 4 janvier 2016, Alfousseny Makanera Kaké, puisqu'il s'agit bel et bien de lui, qui ne jurait que par son...
Retour des Volontaires du Corps de la Paix en Guinée L’Ambassade américaine à Conakry et le Corps de la Paix sont heureux d'annoncer le retour des volontaires américains en Guinée. 15 volontaires arriveront dans le...
AFRIQUE
Un tribunal rwandais a refusé lundi de libérer sous caution l'opposante Diane Rwigara, poursuivie pour falsification de documents dans le cadre de sa tentative de participation à...
INTERVIEW
 La journée du 31 octobre restera longtemps un souvenir tyrannique pour la presse guinéenne. Une centaine de journalistes partis à l’escadron mobile N0 3 de Matam pour apporter leur...
Date de Publication: 2016-09-09 16:11:07
La CECIDE et COGINTA œuvrent pour la sécurité à Kaloum et Dixinn

Le projet «  Partenaires pour la sécurité  en Guinée »  initié par  la CECIDE  et COGINTA vise à lutter  contre la criminalité et la délinquance dans les communes de Kaloum et de Dixinn.  Cela, en collaboration avec le département américain, Partners Global et Partners West Africa du Sénégal. Autrement dit, ce projet vise la réforme de la police au service des citoyens.

C’est pour quoi, le mercredi dernier, une cérémonie de remise solennelle des fonds de subvention à dix associations a été organisée à la maison de la presse à Koléah.

Cette cérémonie a connu la présence du représentant du directeur du CECIDE, de la Coordinatrice du projet INL-Guinée, du représentant de l’Ambassade USA, Regis Prevot , chargé de programme de COGINTA, Hippolyte Sylla, le représentant de la police nationale , Aboubacar Kassé  et les commissaires centraux des commissariats urbains des communes Dixinn et Kaloum.

Le représentant du directeur de CECIDE a indiqué dans son discours introductif ceci:

« La cérémonie qui nous réunit ce soir, fait suite à un appel à candidature que nous avons lancé dans les communes de Kaloum et Dixinn au mois de mars dernier.  Ce qui nous a marqués, c’est le nombre de candidatures reçues. Au total, 54 associations ont postulé. Après un processus laborieux  et transparent de sélection, 10 associations ont finalement été retenues », a-t-il affirmé.

Quant au  chargé de programme de COGINTA, Hippolyte Sylla a déclaré que ce projet va permettre aux bénéficiaires de travailler étroitement avec les différents services de sécurité de leurs communes respectives, dans le but de lutter contre la criminalité et la délinquance. 

Le projet «  Partenaires pour la sécurité  en Guinée »  initié par  la CECIDE  et COGINTA vise à lutter  contre la criminalité et la délinquance dans les communes de Kaloum et de Dixinn.  Cela, en collaboration avec le département américain, Partners Global et Partners West Africa du Sénégal. Autrement dit, ce projet vise la réforme de la police au service des citoyens.

C’est pour quoi, le mercredi dernier, une cérémonie de remise solennelle des fonds de subvention à dix associations a été organisée à la maison de la presse à Koléah.

Cette cérémonie a connu la présence du représentant du directeur du CECIDE, de la Coordinatrice du projet INL-Guinée, du représentant de l’Ambassade USA, Regis Prevot , chargé de programme de COGINTA, Hippolyte Sylla, le représentant de la police nationale , Aboubacar Kassé  et les commissaires centraux des commissariats urbains des communes Dixinn et Kaloum.

Le représentant du directeur de CECIDE a indiqué dans son discours introductif ceci:

« La cérémonie qui nous réunit ce soir, fait suite à un appel à candidature que nous avons lancé dans les communes de Kaloum et Dixinn au mois de mars dernier.  Ce qui nous a marqués, c’est le nombre de candidatures reçues. Au total, 54 associations ont postulé. Après un processus laborieux  et transparent de sélection, 10 associations ont finalement été retenues », a-t-il affirmé.

Quant au  chargé de programme de COGINTA, Hippolyte Sylla a déclaré que ce projet va permettre aux bénéficiaires de travailler étroitement avec les différents services de sécurité de leurs communes respectives, dans le but de lutter contre la criminalité et la délinquance. 

M. BARRY

INTERVIEW
 La journée du 31 octobre restera longtemps un souvenir tyrannique pour la presse guinéenne. Une centaine de journalistes partis à l’escadron mobile N0 3 de Matam pour apporter leur...
Dans un Etat sauvage l’État tue sans jugement, l’État entretient l’impunité, l’État oppose les communautés, l’Etat affaibli les institutions, l’Etat...
PHOTOS
Copiryght 2013 - Tout droits reserves leverificateur.net - Designed by electro-times.com